About Author

Sadjee

RUPTURE, ETCETERA (2)

décembre 23, 2012 4:52 Publié par

Le restaurant bourdonne de mille conversations et d’autant de rires étouffés. Autour de la grande table réservée pour l’occasion, une douzaine de personnes discutent avec animation par petits groupes de 02 ou 03. La nourriture est excellente, le vin meilleur encore, mais elle seule m’intéresse. Elle a un air mutin, d’immenses yeux qui lui dévorent le visage, des lèvres que j’imagine gourmandes, un grain de beauté au coin de la bouche. La gorge sèche, j’avale une rasade de vin sans la quitter des yeux. Elle doit se sentir observée, puisqu’elle lève la tête et surprend mon regard posé sur elle. Flagrant délit…pourtant, je n’ai aucune envie de me dérober, je me contente de sourire légèrement. Elle détourne le regard, feint de s’absorber dans la contemplation de ses couverts, me regarde de nouveau comme malgré elle, puis baisse une nouvelle fois la tête, sans doute intimidée par mon intrusion. Exquise. Fragile. A croquer.  Emilie, qui semble s’amuser de mon trouble, se penche vers moi :

« Craquante, non ? »

J’acquiesce, un peu agacé d’être dérangé dans mon exploration. Ma chasse aux trésors. Emilie continue, sur le ton de la confidence :

« Elle est célibataire! Rupture toute fraîche !»

J’ai alors droit à un vrai séminaire sur la folle passion de Virginie et Ryan, leur amour fusionnel, et tout le blabla rose bonbon dont les filles adorent enrubanner leurs histoires. Le chapitre 2, beaucoup plus intéressant, traite de la séparation récente des 02 tourtereaux et de la dépression de Virginie. Je sais maintenant d’où provient la mélancolie qui voile ses yeux par moments, et pourquoi elle lance régulièrement des regards furtifs dans la direction du type qu’Emilie m’a désigné comme étant Ryan. A ses côtés, une métisse au corps longiligne et aux cheveux coupés court. Un moment, je compatis pour le mec. Il a dû se retrouver dans un sacré dilemme, le pauvre, le même que Brad Pitt quand il a dû choisir entre Angelina et Jennifer. Et cette fois encore, Angelina a gagné…enfin, celle-ci s’appelle Kady, toujours selon « Emilipédia ».  Aussi fascinante que Virginie est rafraichissante, aussi sûre d’elle que Virginie semble timide. Ryan semble complètement subjugué. On peut difficilement lui en vouloir, elle est vraiment canon, cette fille. Pourtant, lui aussi jette de temps en temps des coups d’œil du côté de son ex, avec une lueur indéfinissable dans le regard. Virginie ne s’en aperçoit pas plus que Kady, qui semble ne jamais s’arrêter de parler.

-Les amis, votre attention…

Un type autoproclamé MC fait tinter son verre, et se met à faire un discours sans queue ni tête, entrecoupés de blagues grivoises qui n’amusent que lui, et ponctué (au bout de 15 minutes interminables), d’un retentissant :

-Joyeux anniversaire, Ahmed !

Je me dis, amusé, qu’il aurait pu prendre un raccourci, si ce n’était que ça, l’objectif. Le dénommé Ahmed, un gars au physique de catcheur, se lève, sort un bout de papier de sa poche, et fait mine d’entamer un discours, avant d’éclater de rire :

-Je rigole, si vous aviez vu vos têtes !

Tout le monde se met à rire, rassuré de ne pas avoir à subir un autre laïus ; nous chantons tous en cœur « Happy Birthday Ahmed », puis Ryan déclenche un fou rire collectif en exécutant la version nouchi de la chanson. Virginie le regarde avec un sourire triste. En la voyant ainsi, belle, seule, perdue, je sens que c’est trop tard, que je me suis fait avoir comme un bleu, que c’est inéluctable, que  je suis en train de tomber amoureux. Et je déteste Ryan.

Toute la bande de joyeux lurons prend le chemin du karaoké. Je décide de les suivre. Emilie me regarde, narquoise.

-Didier, tu viens finalement ? Tu ne détestes plus le karaoké ?

-Moi ? Détester le karaoké ? Mais où es-tu aller chercher ça !

-Oui oui, c’est ça…allez viens, Vi, mon cousin va nous emmener. Ah, je ne vous ai même pas présentés :Vi, Didier, Didier, Vi.

Nous nous saluons gauchement, elle avec un sourire poli, moi, sentant de plus en plus le piège de ces grands yeux se refermer sur moi. Elles embarquent dans ma voiture. La volubilité d’Emilie couvre le silence gêné qui s’est installé de facto entre son amie et moi.

Une heure et quelques verres plus tard, Virginie est plus détendue, plus gaie. Trop gaie. Sans doute légèrement enivrée par le whisky, la fumée des cigarettes, les prestations plus ou moins cocasses, et surtout, par les « mon amour », « mon trésor » et autres « jetaimeries » appuyés de regards enamourés que Kady et Ryan se lancent à qui mieux mieux. Une fille de la bande a une idée. Des karaokés en duo. Enthousiasme général. On inscrit les noms, ainsi que les chansons sur des petits bouts de papier, les filles d’un côté, les gars de l’autre. Ahmed tire au sort. Virginie et Ryan. Il y a un petit silence gêné. Le MC de toute à l’heure toussote un peu, et tente une autre blague de mauvais goût, vite avortée par un rappel à l’ordre impérieux de sa petite amie. Virginie se lève, sourit et s’exclame :

-Ne faites pas tous cette tête, ce n’est qu’un karaoké !  Elle se tourne vers Kady :

-Je te l’emprunte quelques minutes ?

Kady hoche la tête et essaie de cacher sa contrariété derrière un sourire faussement amusé, moi je noie la mienne dans le cognac que j’avale d’un trait. Ahmed dont l’heureuse main ne s’estime pas assez satisfaite du trouble qu’elle vient de semer, tire cette fois la chanson. D’un air désolé, il annonce.

–          « The promise », Tracy Chapman.

Emilie a un mal évident à dissimuler sa jubilation, la même  qu’elle ressent chaque soir à 19H30, quand elle regarde ses télénovelas à la noix. Excitée comme une puce, elle court souffler le titre au DJ pendant que Ryan et Virginie montent sur scène. Le cœur serré, je suis obligé de reconnaître qu’ils sont très bien assortis, ils se ressemblent presque…dès les premières notes, ils se détournent de l’écran géant et chantent, face à face, en se rapprochant progressivement, sans se quitter une seconde des yeux. On jurerait qu’ils sont seuls, que nous n’existons plus, qu’ils se retrouvent… qu’ils veulent se retrouver ? Curieux, je me tourne vers Kady. Mâchoires serrées, elle arbore un sourire crispé. Impuissant, j’écoute Ryan chanter à Virginie des mots qu’il a perdu le droit de lui dire :

” …Remembering your touch, your kiss, your warm embrace, I’ve found my way back to you, please say you’ll be waiting…”

Encore plus malheureux, je la regarde enchaîner, avec son même sourire triste et les yeux brillants :

together again, it would feel so good to be, in your arms, where all my journeys end,if you can make a promise…”

Je ne souhaite pas en savoir d’ avantage. Emilie est stupéfaite de me voir me lever.

-Déjà ?

Je lui adresse un sourire d’excuses :

-Tu avais raison, je déteste le karaoké.

Je dois m’éloigner de cette fille que je ne connaissais pas, il y a encore quelques heures. Cette fille à qui je ne pourrai plus échapper si je reste une minute de plus.

Tags : ,

Classés dans :

Cet article a été écrit par Sadjee

Previous Post Next Post

Comments (9)

  • Skyrocket
    Skyrocket 24 décembre 2012 à 1 h 12 min

    Je suis jalouse de ton inspiration, l’histoire est tellement bien montée. J’attends encore une fois la suite avec impatience.

     Reply
  • Krys Closran 24 décembre 2012 à 16 h 26 min

    Hello,

    J’attendais la suite et j’ai été agréablement surpris que tu sois passer à un autre personnage… C’est une idée topissime! On se renouvelle tout en gardant les nouvelles de Vi!

    Merci encore…Suite! Suite! Suite!

     Reply
  • Mady
    macmady 26 décembre 2012 à 1 h 16 min

    Oh oui, j’aime cette suite! Changer de personnage ainsi., hum…

     Reply
  • Farapie
    Farapie 29 décembre 2012 à 12 h 40 min

    J’étais impatiente de lire la suite de rupture,etcetera 1, maintenant je meurs d’envie de découvrir le troisième épisode.Vite, la suite, Sadjee!

     Reply
  • Licka choops 29 décembre 2012 à 22 h 36 min

    j’espere que son ex il va payer dans le 3eme épisode et j’aime bien « emilipedia » wikipedia lol, vivement la suite sadjee

     Reply
  • djoke ange 31 décembre 2012 à 17 h 39 min

    vraiment impressionnant … avec une telle construction litteraire on ne peut que attendre la suitee .

     Reply
  • KABA Kouda 5 janvier 2013 à 11 h 13 min

    Je suis votre esclave, pendue à votre plume…

     Reply
  • Lobé Joceline 9 décembre 2014 à 10 h 32 min

    Grande découverte et j’ avoue que je reste sur ma faim à quand la suite?

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Sadjee