About Author

Wonseu

UNE VIE AMÈRE

août 26, 2013 11:14 Publié par
Je faisais partie de ces filles avides de pouvoir, d’argent et de sexe. L’argent, j’en avais et le pouvoir, mon argent m’en procurait. Quant au sexe, je pouvais me satisfaire à tout moment, tant les hommes me couraient après. Ministres, ambassadeurs, étudiants, médecins, ma palette de choix était variée. Belle que j’étais, je ne me souciais pas du mariage, j’avais tout le temps pour cela, me disais-je. J’avais oublié que tout cela était éphémère, que la vie était fugace et je le constatai plus tard à mes dépens. Tellement d’hommes avaient défilé dans ma vie que je ne savais pas lequel d’entre eux était le père de mes jumeaux. Savais-je seulement à quel moment j’étais tombée enceinte ? Chaque jour de la semaine, mon appartement accueillait un nouvel amant. Si seulement j’avais écouté les conseils de mon amie Elise qui n’arrêtait pas de me dire : -Rose, tu es jeune et belle. Penses à te stabiliser et ne gaspille pas ta vie dans les  plaisirs éphémères de la vie. Avec toutes ces maladies qui courent les rues, même les plus aisés ne sont pas à l’abri. N’oublies pas; la poire de la vie est amère. -Tu sais Elise, j’ai ma vieillesse pour me reposer. Je ne vais pas m’asseoir à dialoguer avec mon argent, alors que jeunesse se fasse. Aujourd’hui encore, cette conversation résonne dans ma tête et j’ai honte d’affronter Elise, honte d’affronter son bonheur. Elle est mariée, mère de trois enfants et épanouie. Quant à moi, du haut de mes trente deux ans, je parais en avoir cinquante. Le visage assiégé par les rides et par les affres de la dépigmentation ratée, la peau froissée, le corps tel un champ de bataille. Aujourd’hui, couchée sur ce lit d’hôpital, attendant le médecin pour l’accouchement, je repasse le film de ma vie ratée, une vie de débauche et de plaisirs malsains, avec pour seul et unique salaire des jumeaux que je n’ai pas désiré et qui ne connaîtront jamais leur véritable père. Je subis les conséquences de cette vie amère.  Je mettrai ces enfants au monde, priant qu’après cela l’accouchement m’emporte ou alors ce cancer en phase terminale. Dans tous les cas, ma lettre à la faucheuse est déjà postée.  
Tags : , ,

Classés dans :

Cet article a été écrit par Wonseu

Previous Post Next Post

Comments (4)

  • malicka 26 août 2013 à 22 h 08 min

    belle histoire simple et une bonne leçon à retenir

     Reply
  • Josya Kangah
    Josya KANGAH 28 août 2013 à 0 h 01 min

    Waouh, je suis toute retournée par ton histoire.
    Merci Wonseu

     Reply
  • M.C AGNINI
    M.C AGNINI 28 août 2013 à 9 h 48 min

    Belle histoire, brève histoire c’est ce qui fait tout son charme. L’auteur maîtrise son sujet. Je suis tenté de dire que ceux ou celles qui ont des oreilles pour entendre entendent . . .
    Merci WONSEU pour ce moment d’evasion

     Reply
  • Wonseu
    Wonseu 23 septembre 2013 à 21 h 38 min

    Merci pour vos commentaires 🙂

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Wonseu