About Author

Miss Shinee Jo

UN BIP POUR UNE VIE

octobre 17, 2013 7:39 Publié par

22h30, dans l’obscurité de ma chambre, j’essaie de faire une dernière prière intérieure avant de dormir. J’ai du mal à me fixer sur celle-ci, parce que chaque seconde mon attention se reporte sur cet objet posé à mon chevet. Cela fait maintenant 8 mois que je répète la même phrase à ma famille et à mes amis « je vais bien, Dieu fera le miracle ». Il faut dire cependant que ce soir le niveau de ma foi a beaucoup baissé. Pourquoi moi ? Je sais que c’est un peu méchant de ma part, mais pourquoi pas quelqu’un d’autre ? Une vieille personne par exemple ?

À 25 ans je n’aurais jamais pensé qu’un jour j’aurais un problème de cœur m’obligeant à avoir ce petit objet qui, au fil des jours, a fini par devenir mon compagnon. On a l’habitude de dire « ma vie ne tient qu’à un fil » mais la mienne ne tient qu’à un son. Ce bip strident qui sonnera le glas de la délivrance, de la renaissance. On passe comme une éternité à l’attendre et pourtant il ne dure qu’un moment. J’espère le miracle même si je n’y crois plus vraiment, de toute façon espérer, c’est tout ce qui me reste à faire actuellement.

On vit sans se douter qu’on a en nous une bombe à retardement. On fait des projets : des diplômes, un travail, un mari, des enfants, des petits enfants. On atteint la majorité et on se dit que c’est aujourd’hui ou jamais qu’il faut commencer à construire le lendemain. On travaille d’arrache-pied, se disant qu’on s’amusera plus tard. Au bout du compte cela finit par payer, diplôme en poche, premier contrat professionnel signé, on organise une petite soirée pour célébrer tout ça et BAM !!!

La bombe explose, un malaise et en moins de deux heures le cadre change, on passe du petit bar chic au box dans les urgences de l’hôpital. La joie cède la place à l’inquiétude et notre temps de vie qui semblait être d’encore une bonne soixantaine d’année se voit réduit à quelques semaines.

On comprend enfin le fond de l’expression « vivre sa vie au jour le jour », parce que chaque jour qui se lève est une espérance qui se renouvelle. On saisit chaque minute de sa vie, on savoure chaque bouffée d’air. On espère qu’il y ait une personne qui accepte de nous donner un peu d’elle pour faire vivre ce qui reste de nous. Ma vie ne tient qu’à un son qui ne se fera entendre que si quelque part dans le monde une personne a accepté, avant sa mort, de permettre à une personne de continuer à vivre grâce à son cœur en bonne santé ; qu’une famille ait accepté que son défunt puisse continuer de vivre à travers le don de son cœur fait à une autre personne.

23h00, je m’endors enfin avec un jour en moins sur mon reste à vivre, le bipeur n’aura pas émis ce son tant attendu. 8h00, je suis réveillée par un son strident, les yeux encore fermés, j’espère que le miracle a été opéré. Dans un mélange de peur et d’excitation j’ouvre les yeux, dommage ce n’est que le réveil.

8h15, un bip vient me sortir de ma réflexion matinale, je tremble, j’ai peur. Et si c’était une fausse alerte ? Je ferme les yeux, fais une prière. Le Bip continu, la porte s’ouvre et je vois ma mère le sourire aux lèvres qui me dis « C’est ton tour, le miracle s’est opéré, on a un donneur ».

Tags : , , , ,

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Miss Shinee Jo

Previous Post Next Post

Comments (7)

  • SAS
    SAS 17 octobre 2013 à 16 h 03 min

    Narration à mon sens excellemment menée. Merci

     Reply
  • M.C AGNINI
    M.C AGNINI 17 octobre 2013 à 16 h 17 min

    Tout simplement narré avec maestria. Surtout l’on sait que tu l’as écrit en si peu de temps. Chapeau ! Merci Sinee Jo

     Reply
  • missshineejo 17 octobre 2013 à 17 h 25 min

    Merci à vous SAS et M.C Agnini

     Reply
  • Heidi 19 octobre 2013 à 23 h 50 min

    Excellent! Je suis ravie d etre tombee sur cette pepite. Texte tres bien ecrit qui tient en haleine,on vit chaque emotion, chaque tournure, chaque pensee existentielle. Narration impeccable.
    Le don d organe, ce don d etre.

     Reply
    • missshineejo 20 octobre 2013 à 19 h 18 min

      Merci Beaucoup Heldi, je suis ravie que mon texte t’ai plu 🙂

       Reply
  • Ayid 30 octobre 2013 à 10 h 52 min

    Très beau texte avec une narration superbe qui nous rappelle que la vie est précieuse. je trouve les deux derniers paraphes assez ponctuels et brefs, j’aurai aimé partager l’état d’esprit, l’émotion, la peur du patient

     Reply
    • Miss Shinee Jo 1 novembre 2013 à 0 h 33 min

      Merci Ayld . Les deux chapitre son bref parce que je voulais plus axer mon texte sur l’attente d’un organe qui semble  » éternelle ». Ce qui se passe après l’annonce de l’attribution d’un organe je pense pour ma part qu’on conait un peu , Grande joie , gros stress, inquiétude qd à l’issue de l’opération , soulagement quand il n’y a pas de rejet par le système de l’organe

       Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Miss Shinee Jo