About Author

BOSS

TRAGÉDIE A ACE (2)

septembre 26, 2013 10:34 Publié par

– Je dois dire que c’est la plus belle, troublante et déconcertante lettre de motivation que je n’ai jamais reçu. finit-il par dire. Puis il renchérit : je suis tellement choqué que je ne sais quoi penser de vous. Êtes-vous un génie? Un dangereux psychopathe? – Je vais vous dire ce que je suis, je suis un jeune étudiant, intelligent, motivé comme jamais à l’idée d’intégrer votre compagnie, audacieux et persévérant mais également frustré qu’on ne lui ait pas donné la chance de se battre à arme égale. – Puisque vous êtes si intelligent, vous savez certainement qu’on n’intègre pas ACE juste parce qu’on a rencontré le directeur. – Je sais également que vous êtes à la recherche de profil atypique, de personnes à fort potentiel. Je sais par ailleurs, que pour impressionner le DG, il faut probablement l’avoir rencontré. – Écoutez Mr N’Gouan, je suis ravi que mon entreprise suscite autant votre intérêt. Je puis vous rassurer que vous avez vraiment un profil atypique, alors laissez-moi vos contacts. Je me chargerai personnellement de parler de votre dossier avec le DRH et vous serez avisé. – Merci bien Mr le Directeur. Par ailleurs, je souhaiterais que vous m’avisiez quelque soit l’issue de votre entretien avec Mr Diallo, le DRH. – Je vois que vous avez fait d’énormes recherches. Ne vous en faites pas, que vous soyez retenu ou pas, vous serez informé.

Rentré à la maison, M. Bokossa semblait toujours troublé par la rencontre déconcertante de ce matin. Il fit part de ses appréhensions à sa fiancée. – J’ai rencontré… A dire vrai, un jeune déconcertant m’a rencontré ce matin. – Qu’est ce que tu entends par là? – En effet, un jeune homme a mis en place toute une stratégie pour pouvoir me rencontrer et me remettre main à main son CV. C’était tout à fait impressionnant, la précision de ses informations, la motivation avec laquelle il parlait. J’ai été tout simplement bluffé. – Il a l’air d’être une bonne personne alors, qu’est-ce-que tu attends pour l’embaucher? – Et comment! Il me rappelle moi quand j’avais son âge, mais à un point que tu ne peux imaginer. – Ah! C’est donc ça? Tu as peur qu’il ne prenne ta place? M. Bokossa inquiété par un jeune pouce, c’est quand même à voir! – Qu’est-ce-que tu vas encore chercher? Comment pourrais-je être inquiet? Je suis plutôt admiratif. Ce jeune est audacieux, méticuleux, confiant et motivé, il ira loin s’il continue comme cela. – Hum… Tout ce qui m’a attiré vers toi.

La semaine qui suivit, M. N’Gouan fut embauché à ACE, il débuta en tant qu’auditeur junior. Un jour alors qu’il déjeunait paisiblement au restaurant « Le nénéphantamus », son repas fut agréablement troublé par une femme à la silhouette galbée. Il en était si troublé que sa fourchette eu du mal à retrouver le chemin de sa bouche. Elle en sourit et esquissa un regard coquin tant elle était fière de l’effet qu’elle lui faisait. Dès lors il ne put s’empêcher de la dévorer des yeux. Elle était belle et magnifique, mangeait avec une élégance et une telle grâce qu’il se sentit primitif. Tout en jurant de se raffiner, il échafaudait un plan pour pouvoir l’aborder. Il l’observait du coin de l’œil en espérant que ses lunettes étaient assez opaques pour ne pas le trahir. Puis le serveur s’approcha d’elle avec l’addition et un plat à emporter. Il comprit que c’était l’opportunité ou jamais. Il s’empressa de régler la facture, sans même attendre la monnaie il se précipita sur le serveur qui accompagna la demoiselle et lui arracha, sans crier gare, le plat qu’il porta avant qu’il ne put entamer une seule phrase. Puis se tournant vers la belle demoiselle : – Puis je vous aider? – Je crois que je n’ai plus besoin de répondre à cette question. – Voyons ne vous énervez pas, je voulais vraiment vous aider. – Alors ne parlez pas et portez  le plat jusqu’à ma voiture comme l’aurait fait le serveur. – Ça marche, et je suis sûr que le serveur aurait eu votre nom Madame. – Mademoiselle, mademoiselle Johnson, laissa-t-elle échapper.

Quand elle essaya de sortir sa clé de voiture de son sac, elle tomba. Porté par une fibre galante d’une rare vélocité il s’empara de la clé. Après avoir déposé le plat dans la voiture, il lui demanda son numéro de téléphone qu’elle rechigna à donner. Alors il se mit à la faire chanter, lui faisant comprendre qu’il ne lui remettrait la clé que si elle lui donnait son numéro de téléphone. Se rendant compte à quel point il était déterminé, elle lui remit le numéro sans même broncher. Il l’essaya bien sûr avant de lui remettre la clé.

Dans sa voiture, elle ne pouvait s’empêcher de penser à lui. Il était beau, élégant, un peu maladroit mais surtout il dégageait de l’audace. Et çà, il lui était difficile d’y résister tant cette qualité l’excitait. Au fur et à mesure qu’elle s’approchait de la maison, elle reprit ses esprits pour ne rien laisser savoir des émotions par lesquelles elles étaient passées. A peine avait-elle garé que son petit ami se précipita vers elle. En effet, ses médecins lui avaient accordé un repos pour qu’il traite la fatigue chronique dont il souffrait. Sa fiancée lui ramenait donc son déjeuner.

Pendant tout le chemin qui le ramenait à son bureau, il ne put la sortir de sa tête, et fini par lui envoyer un sms: « ravi d’avoir fait ta rencontre, j’espère que nos chemins se rencontreront bientôt ». Ce à quoi elle répondit promptement, lui faisant savoir que le plaisir fut également partagé. Submergé par le travail, il oublia rapidement sa sulfureuse rencontre tandis qu’elle ne faisait que penser à lui et ne pouvait, après avoir essayé de toutes ses forces, le sortir de sa tête. Un samedi soir, alors que Mr Bokossa se trouvait en mission à l’extérieur du pays, elle reprit contact avec lui car elle s’ennuyait comme un rat mort.

Tags :

Classés dans :,

Cet article a été écrit par BOSS

Previous Post Next Post

Comments (14)

  • Josya Kangah
    Josya Kangah 26 septembre 2013 à 12 h 44 min

    J’aime, j’aime , j’aime.
    A quand la suite?

     Reply
    • BOSS
      BOSS 30 septembre 2013 à 18 h 14 min

      L’histoire a été publiée en intégralité!

       Reply
  • BOSS
    BOSS 26 septembre 2013 à 13 h 07 min

    Très bientôt, la série a fini d’être rédigée et est en correction

     Reply
  • N'Kauh Nathan-Régis Bodje 26 septembre 2013 à 14 h 11 min

    Cool et Félicitation !

     Reply
  • Saadjee 26 septembre 2013 à 21 h 36 min

    De l’imagination, de l’humour, bravo…Le nénéphantamus, lol!

     Reply
    • BOSS
      BOSS 27 septembre 2013 à 15 h 12 min

      Toutes ressemblances avec des endroits existants n’est que pure coincidence!!!

       Reply
  • Marek Lloyd 27 septembre 2013 à 2 h 11 min

    Alors là, je suis tout simplement bluffé. On pourrait en faire un film hein. J’attends impatiemment l’acte 3

     Reply
    • BOSS
      BOSS 27 septembre 2013 à 15 h 10 min

      Faut qu’on trouve un metteur en scène AMIGO!!!

       Reply
  • Tanya Gourenne
    Tanya Gourenne 27 septembre 2013 à 14 h 27 min

    Serie accrocheuse, et ca faisait longtemps. Merci Boss

     Reply
  • Kitchin
    kitchin 27 septembre 2013 à 15 h 32 min

    Pour ma part, j’ai plus apprécié la première partie.

    Depuis cette phrase, « Un jour alors qu’il déjeunait paisiblement au restaurant « Le nénéphantamus », son repas fut agréablement troublé par une femme à la silhouette galbée » je tout de suite senti ce qui découlerait de l’histoire. Donc , je n’étais plus dans le suspens depuis cette phrase. C’est subjectif, donc j’attends éventuellement la partie 3 pour mieux me perdre, me retrouver et découvrir….. Merci et Bravo

     Reply
  • BOSS
    BOSS 30 septembre 2013 à 18 h 16 min

    Tu as lu la fin? l’as tu vu venir?

     Reply
  • Licka choops 1 octobre 2013 à 0 h 40 min

    j’ai aimé le nom du restaurant lol. Jusque là je ne suis pas déçu alors je me laisse entrainer vers la suite. Bravo

     Reply
  • Wonseu
    Wonseu 16 octobre 2013 à 14 h 57 min

    J’ai pas encore lu le 3 mais j’imagine que jusqu’a la fin , le patron decouvrira que sa fiancée est amoureuse de son employé. Alors s’en suivra un conflit ! L’employé fera tout pour avoir la femme du patron , se fera (peut etre renvoyé) , l’employé mecontent voudra se venger etc etc … !
    Belle histoire en tout cas 🙂

     Reply
    • BOSS
      BOSS 16 octobre 2013 à 15 h 03 min

      Loool, bien essayé… mais je te réserve encore quelque surprises!

       Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

BOSS