About Author

M.C AGNINI

SOLDATS DES MOTS

décembre 13, 2014 3:41 Publié par

En décidant de noircir cette page, je n’avais aucune idée de la manière dont je m’y prendrais pour y parvenir. Elle paraîtra donc, quelque peu, non conventionnel. Dans mon esprit, aucune ombre des armes que j’utiliserais pour lui voler sa virginité à cette feuille, ne se présentait. Alors je me suis laissé conduire. Quand la passion prend la décision de cambrioler vos principes, la raison ne peut que monter la garde. Et on s’abandonne entièrement à son instinct. On laisse fleurir son imagination et germer des fruits extraordinaires. Parfois dans ces fruits, il y a beaucoup trop d’aigreur, d’autres fois le goût est fade et souvent encore on s’extasie de la saveur qu’ils nous procurent. Quoiqu’il en soit, chaque fruit est particulier, chaque fruit a une place à prendre, un rôle à jouer et un message à porter.

Nous sommes tous des architectes de vies, des soldats armés d’une feuille et d’un stylo. C’est sur des feuilles de papier que nous déversons notre trop plein d’imagination. Aujourd’hui, les choses ont évoluées, l’informatique aide à aller plus vite, à taper un clavier encore et encore. Et plus on tape, plus le curseur se charge de retranscrire nos brins de pensées, nos instants de douleurs, nos moments de solitude, nos millième de seconde de joie extrêmes aussi. Pour certains, rien n’est comparable à la sensation que procure le mouvement des doigts au gré d’une feuille de papier. Conservateur ou pas, le primordial c’est d’éprouver du plaisir à écrire.

Pour ceux qui ne nous comprennent pas, quoi de plus normal, nous demeurerons des incompris. Ils ne réaliseront jamais le bonheur que peut procurer le pouvoir de créer des personnages, de leur insuffler une vie, des caractères particuliers, ca ils ne le comprendront jamais. Ils nous prendront toujours pour des fous. Mais dans le fond, peut être bien que nous le sommes pour de vrai, des fous au pouvoir extraordinaire. N’avez vous jamais ressenti cette excitation lorsque dans votre esprit germe une histoire fabuleuse, lorqu’une scène anodine fait bouillonner en vous ce rien que personne ne saura jamais expliquer ?

Alors si c’est cela être fou, demeurons fou car ce sont les fous qui peuvent faire avancer le monde. Ne baissons jamais les armes. Nos mots un jour ou l’autre, seront pour quelques-uns, des éveilleurs de conscience, des mouchoirs pour essuyer les larmes, ou encore des catalyseurs de souvenirs, ou même des substances hilarantes.

A toi lecteur qui trouve la nécessité de lire et de relire, à toi qui prête une attention particulière à nos hiéroglyphes gribouillés sur des bouts de papier, te dire merci serait un euphémisme. En y repensant, je réalise que ma plume à moi porte des mots teintés de pensées pour tenter de panser les maux de l’humanité, et toi combattant anonyme, que porte ta plume ?

Tags : , ,

Classés dans :,

Cet article a été écrit par M.C AGNINI

Previous Post Next Post

Comments (14)

  • Mireille Silue 13 décembre 2014 à 16 h 30 min

    Ma plume porte ces mots qui sont parfois trop lourds pour la langue. Elle emporte avec elle ces non-dits afin qu’ils soient reveles a tous. Dans le secret d’une chambre, dans une salle de classe bondee ou meme dans le train sur le clavier d’un telephone, j’ecris parce que je serais folle de ne pas le faire.

    Ton texte est magnifique !

     Reply
    • M.C AGNINI
      M.C AGNINI 15 décembre 2014 à 13 h 52 min

      Merci Mireille. Ecrire est donc une nécessité !

       Reply
  • SAS
    SAS 13 décembre 2014 à 22 h 20 min

    Ce texte est beau! Un brin poétique, évocation de l’écrivain comme  »marginal » ou fou… ne laisse pas indifférent… Félicitation

     Reply
    • Heidi 13 décembre 2014 à 23 h 44 min

      🙂 N est ce pas? Il est à la fois musical et percutant.

       Reply
    • M.C AGNINI
      M.C AGNINI 15 décembre 2014 à 13 h 53 min

      Merci SAS. Marginal et fou à travers les yeux des autres, Si c’est cela leur folie, demeurons tous fous et plus encore.

       Reply
  • Heidi 13 décembre 2014 à 23 h 42 min

    Ma plume porte le quotidien de mon fils, ses joies, ses maladresses, ses colères, ses succes et ses peines, sa bonté de coeur et son âme enfantine. Elle me permet de réaliser ô combien il merveilleux d’avoir un poussin dans sa vie et pourtant de n’ être qu’une maman parmi tant d’autres.

    Merci MC Agnigni, ton texte est superbe.
    Ps: Il ya qqs fautes ou coquilles.

     Reply
    • M.C AGNINI
      M.C AGNINI 15 décembre 2014 à 13 h 57 min

      Merci Heldi de partager cette magie. Je tiendrai compte de tes remarques.

       Reply
  • Musah 15 décembre 2014 à 10 h 34 min

    Si les mots doivent remplacer les balles, même les cœurs les moins sensibles se laisseront émouvoir par la douceur et la tendresse de cette articulation verbale.

     Reply
  • SAS
    SAS 15 décembre 2014 à 15 h 01 min

    Effectivement Heidi…! De rien M.C AGNINI, oui fou aux yeux des gens et fou aussi peut être en « réalité ».  »Le fou est celui qui a tout perdu sauf la raison » (Charleston), il ne faudrait donc pas dans certains cas ce gêne de l’être. Félicitation encore pour le texte de bonne facture.

     Reply
  • SAS
    SAS 15 décembre 2014 à 15 h 03 min

    Effectivement Heidi…! De rien M.C AGNINI, oui fou aux yeux des gens et fou aussi peut être en « réalité ». »Le fou est celui qui a tout perdu sauf la raison » (Charleston), il ne faudrait donc pas dans certains cas ce gêner de l’être. Félicitation encore pour le texte de bonne facture.

     Reply
  • MONSIEUR PØCKPÄ 26 février 2015 à 13 h 00 min

    MA-GNI-FIQUE!

     Reply
  • Marshall Kissy
    Marshall Kissy 2 avril 2015 à 19 h 05 min

    Awesome !
    Très beau 🙂

     Reply
  • Aurenzo Amsa
    Aurenzo Amsa 3 avril 2015 à 18 h 45 min

    <>. Oui je la ressens à chaque moment car j’ai toujours des scènes dans la tête au point où je me demande des fois : suis-je normale? Merci de m’avoir répondu Agnini. Je préfère ne pas être « normale » et ressentir cette excitation que de l’être et avoir une vie fade. Tellement de joie à produire quelque chose qui pourra être utile d’une manière ou d’une autre à une tierce personne. Beau texte Agnini!

     Reply

Répondre à Heidi Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

M.C AGNINI