About Author

MONSIEUR PØCKPÄ

SILA 2014 : DES PETITS ET DES GRANDS

novembre 9, 2014 9:17 Publié par

#JOUR 2

La journée du jeudi du #SILA2014 a été marquée par l’étiquette d’un public relativement jeune, parce que des enfants, il y en avait partout et de tous âges, parcourant les stands, roulant leur curiosité et achetant des livres, dans la discipline.

Les tout-petits ont pu apprécier les animations des auteurs de leur catégorie (Michelle Tanon Lora, Gina Dick Boguifo…) et le bibliobus en extérieur mis à disposition par Children of Africa et qui à mon grand désespoir à connu plus de visiteurs de palier que d’intérieur.

Les « moyens » ont été servis et les grands aussi avec Josette Abondio, Flore Hazoumé, Kajeem pour ne citer que ceux là en dédicace. Des débats, forums et ateliers étaient aussi à l’ordre du jour. En effet, un atelier d’écriture destiné aux jeunes auteurs, animé par Henri N’Koumo s’est tenu sous un effectif des plus restreint sur le thème « L’écrire des nouvelles et des romans».

Ecrire, c’est quoi ? Pourquoi écrire ? En quoi cela consiste ? Qu’est ce que cela implique ? Telles ont été les questions qui ont été abordées.

Écrire c’est avant tout ouvrir des fenêtres et regarder avec des yeux neufs, dire tout et un peu de n’importe quoi, n’importe comment. Mais c’est aussi trouver. Le mot juste, l’image adéquate, l’émotion partagée, le lecteur idéal, ses propres racines, c’est fabriquer. Et choisir. C’est aussi partager avec humilité et s’enthousiasmer déraisonnablement. L’écriture est un art rigoureux qui demande beaucoup de temps, de sacrifice. Pour écrire , il faut souvent prendre des risques, braver des interdits.

Les auteurs ont été appelé à travailler leur imaginaire, armer leur plume de patience et de véhémence. Un bref regard sur la littérature en général a aussi été observé.

Notons également la présence de la chancelière Henriette Dagri Diabaté et du ministre de la culture Maurice Bandaman en visite sur les stands d’exposition.

Tags : ,

Classés dans :, , ,

Cet article a été écrit par MONSIEUR PØCKPÄ

Previous Post Next Post

Comments (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

MONSIEUR PØCKPÄ