About Author

Wonseu

SI TU ÉTAIS RESTÉE

juin 16, 2014 8:59 Publié par

Maman venait de rentrer d’une énième mission et cette fois-ci pour de bon. Papa avait alors décidé de lui organiser une fête.

Personne ne remarqua qu’Hélène montait sur l’estrade, ce n’est que lorsqu’elle prit la parole que tout le monde se retourna pour la regarder.

La voix de ma sœur dans le micro était rauque, on aurait dit qu’elle allait fondre en larmes. Personne ne comprenait ce qui se passait.

« Tu sais maman, tout est de ta faute; mais je ne t’en veux pas pour autant. Tu n’étais jamais là, tu ne pouvais donc pas savoir. Toujours entre deux avions à cause de ton travail. Oh oui ton travail, ton travail qui ne te laissait même pas passer une seconde avec ta famille. Ou peut-être n’étions-nous qu’un simple décor ? Aujourd’hui tu sauras tout. Oui tout depuis que ce maudit travail t’as accaparé, tout depuis qu’a cause de ce maudit travail tu ne passais qu’une nuit sur sept dans ton foyer. Oui maman, il est temps que tu le saches. Il faut que tu saches que si tu étais restée ton mari ne se serait sûrement pas défoulé sur moi chaque fois qu’il était ivre. Oui ce père que tu nous as laissé à Yves et moi. Ce père de remplacement. Ce père pour qui tu as mis notre père biologique à la rue, car selon toi il ne correspondait pas à tes ambitions.

Ah maman, si tu étais restée, tu aurais su qu’a maintes reprises, pour satisfaire sa fougueuse libido, ton mari se ruait sur la jeune adolescente de 15 ans que j’étais. Si tu étais restée tu aurais su que pendant que je me faisais violer, mon petit frère de six ans, était enfermé dans la penderie, impuissant, pleurant à chaudes larmes. Si tu étais restée maman, j’aurais pu éviter d’avorter deux fois de suite. J’ai certes échappé à la mort mais cela ne reste pas sans conséquences.

Vous vous demandez sans doute pourquoi je me plains, pourquoi ai-je choisi ce jour pour tout avouer. Je le lis sur vos visages. Si je me suis tue toutes ces années, c’est parce que trop effrayée de devoir subir ces atrocités une fois que tu serais repartie. De toutes les façons tu ne m’aurais jamais crue, encore moins Yves. Tu étais bien trop amoureuse et aveugle à tel point que tu n’arrivais pas à lire toute la peine qui était en moi.

Aujourd’hui, je ne viens pas te dire tout cela parce que je suis peinée, non, bien au contraire, c’est ma colère qui me donne toute cette force pour m’exprimer. Tu es arrivée bien trop tard, hélas. J’ai 25 ans aujourd’hui, je suis fiancée et je vais bientôt me marier.  J’ai à mes côtés un homme merveilleux qui j’en suis sûre, ne ferait jamais de mal à nos futurs enfants.

Mais par ta faute maman, il n’en n’aura pas, enfin pas sains. Parce que maman par ta négligence et par les souffrances infligées par ton époux, je me retrouve séropositive. Je viens de récupérer les résultats de mon test de dépistage et j’ai été déclarée séropositive. Je n’aurais pas été malade que j’aurais gardé tout cela pour moi. Tu vois maman, je ne vivrai pas ce bonheur d’être mère, d’être une épouse. Je ne serai pas capable d’infliger une telle souffrance à Julien.

Mon Julien j’espère que tu t’en remettras et que tu sauras me pardonner. Excuses-moi de ne t’avoir rien dit. Je n’avais juste pas assez de force pour le faire, pardonne-moi. »

Finissant sur ses mots, Hélène descendit de l’estrade, laissant toute l’assemblée perplexe. La rage qui se lisait sur le visage de Julien son fiancé, laissait deviner qu’il voulait tuer à l’instant même notre beau père. Maman quant à elle, n’arrivait pas à contenir ce torrent de larmes qui se déversait sur son visage.

Hélène avait eu le courage de parler, enfin.

Elle monta dans sa voiture et démarra en trombe.

Tags :

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Wonseu

Previous Post Next Post

Comments (3)

  • Licka choops 20 juin 2014 à 14 h 15 min

    l’histoire est en elle euh bien. Cependant je trouve que pour le drame qu’il y’a c’est bien trop facile d’aligner des mots comme ça. Enfait pour moi il manque une dose de description, description de victime,qui pourquoi pas se saoul la gueule. Description de ses émotions en voyant son beau père rire en entourant sa mère par la taille, j »aurais voulu que l’on sente son amertume monter. Et oui sa mère n’était pas là, mais son père? Son père biologique, ou était il? Sinon l’histoire est belle elle aurait juste pu être mieux exploitée selon moi

     Reply
    • Wonseu
      Wonseu 27 juin 2014 à 23 h 07 min

      Merci beaucoup Licka ! Je n’ai peut être pas exploité a fond mon idée avant d’écrire . J’en tiendrai compte pour la prochaine histoire !

       Reply
  • M.C AGNINI
    M.C AGNINI 3 août 2014 à 20 h 34 min

    Triste histoire. Ce texte se lit d un trait. il est bien écrit. Cependant comme l a si bien dit Licka, il aurait eu beaucoup plus d impact si les émotions transparaissaient.
    Merci Wonseu !

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Wonseu