About Author

SAS

SECHE TES LARMES,TU N’ES PAS MAUDIT (1)

octobre 9, 2013 8:38 Publié par

Allez, viens par ici fiston ! Tu as dix-sept ans et non sept. Quand on a dix-sept ans, on ne pleure plus, mais on parle, raisonne, discute, forme et transforme les autres. Pleureras-tu à chaque fois qu’un raciste te dira que tu appartiens à la race maudite par Dieu, donc inférieure ? Que tu n’as ni histoire, ni civilisation, ni inventions ? Si c’est le cas, il te faudra alors des larmes à remplir le big hole parce qu’en matière de sottise, avec les hommes la nature n’a point été parcimonieuse.

Pars vite m’appeler tes sœurs. Profites-en pour demander à tes cousines de nous rejoindre. Asseyez-vous, je vais vous conter votre histoire. Qui êtes vous donc ? Mais avant, il faudrait que je vous précise certaines choses.

Dieu n’a maudit personne, tous ont droit et auront droit à sa miséricorde. Au royaume des cieux, tous sont égaux ; nous le sommes aussi sur terre. Pourquoi te maudirait-il d’ailleurs ? Qu’as-tu fais pour ? Ce mythe d’une malédiction trans-générationnelle, évacue le de ce pas. Le Christ est un Dieu d’amour et non d’injustice. Allah non plus n’a aucunement maudit les Noirs. Il faudrait alors que nous soyons très sots pour continuer à être si religieux. Retiens-le donc indélébilement : la justice, cet autre nom de Dieu, est antinomique à ce poncif de la race maudite. De surcroît, pour Dieu il n’y a que des hommes, ni Noirs ni Blancs, ni Jaunes : Dieu ne s’encombre pas de la couleur de nos peaux, il n’en a que faire ; ces choses là, il n’y a que les hommes que ça intéresse.

Quant à ta supposée infériorité, guéris-en aussi. C’est une pétition de principe dont même les savants les plus amateurs ne parlent plus. Cette thèse est aussi vraie que celle de l’existence des races : c’est une supercherie. Mais tu sais, les mensonges ont l’armure solide. Il faudra donc encore un peu de temps afin que cette vérité soit totalement sue. Et puis, c’est Gobineau qui l’a théorisée, cette prétendue infériorité de certaines races ; mais Anthenor Firmin, un Noir, l’a brillamment démontée : les races non seulement n’existent pas, mais quand bien même le postulat de leur existence serait accepté, il te faudra savoir qu’aucune d’entre elles n’est naturellement supérieure à une autre.

Maintenant, je peux te conter ton histoire, une partie du moins.

Il était une fois l’Afrique, notre terre. Tout commença là-bas chez nous. C’est sur la terre dont Dieu te fit don que tout a commencé : en Afrique, chez nous, chez toi, chez tous les hommes. C’est à la terre africaine que fut donnée l’exclusivité de voir naitre l’homme, le voir évoluer, progresser… Au commencement donc était le Noir, toi… Les ancêtres les plus anciens de ce Noir-là, de même que celui de tous les Hommes sont Toumaï (Tchadien) et Orrorin (Kenyan), des Africains donc. Puis les exigences de la nature, la sélection naturelle comme on dit engendra une succession d’espèces qui donna naissance à l’homme moderne : l’homo sapiens, né en Afrique et Noir, donc africain.

Je ne voudrais pas t’encombrer de toutes ces appellations scientifiques complexes, sache simplement que des premiers primates africains à l’homme moderne, il y a eu l’homo habilis, l’homo rudolfensis, l’homo ergaster, homo erectus, l’homo neandertalis… Pour en finir une bonne fois pour toutes avec le complexe de la couleur de la peau, comprends simplement que la couleur de nos peaux est le fruit des grandes glaciations, de l’acclimatation et des migrations qu’a connues l’humanité et non d’une malédiction. Pour les scientifiques, les Noirs (mélanodermes) ont donné naissance aux Blancs (leucodermes), puis aux Jaunes (xanthodermes)… Le Noir à donc donné naissance à tous les autres. Voilà, tu sais tout de l’origine des espèces peuplant la terre et des couleurs de nos peaux.

Et puis l’eau a coulé sous les ponts, des peuples se sont formés, des empires aussi… En la matière aussi, les noirs n’étaient pas absents, fiston. L’une des civilisations les plus raffinées jamais connue par l’humanité était noire : il s’agit de la civilisation égypto-nubienne. Oui ! Tes ancêtres lointains étaient des bâtisseurs de pyramides, des pharaons… Nous avons reçu une belle raclée d’eux tu sais ! Aucun scientifique, noir ou blanc soit-il, n’est aujourd’hui capable de reproduire les joyaux par eux construits il y a de cela des millénaires. Ils ont essayé par trois fois, ils ont toujours échoué. En plus, tes ancêtres ont inventé l’écriture et bien d’autres choses.

Tu sais, c’est en terre africaine que Thalès vint apprendre les mathématiques. C’est aussi en Afrique que naissait mille trois cent ans avant même la naissance de Pythagore, la théorie qui porte son nom. Et si tu doutes du fait que tes ancêtres étaient des mathématiciens géniaux, et que l’Afrique est la terre qui a donné naissance aux mathématiques, alors instruis-toi sur l’os d’Ishango. Certains évènements historiques les y obligeant, tes ancêtres noirs de la vallée du Nil, se sont dispersés un peu partout en Afrique, créant des empires et des civilisations d’un rayonnement incomparable : la civilisation du Monomotapa par exemple, les empires du Ghana, du Songhaï, du Sosso, du Mali… L’empire du Mali, fiston : voici un motif de fierté. Tu sais, l’empire du Mali était civilisé, il avait une grande culture juridique, économique, politique… Cet empire a accouché de deux formidables instruments juridico-constitutionnels qui sont : la charte du Manden (1222) et la constitution de Kurukan Fuga (1236). Le premier cité est la première déclaration universelle des droits de l’homme connue. Elle interdit l’esclavage, prohibe la faim… Quant à la seconde, elle reconnait des droits on ne peut plus clairs à la nature et bien d’autres droits quasi-inédits et révolutionnaires même pour notre époque. Tu vois donc que là encore, près d’un demi-millénaire avant le reste du monde et un millénaire avant ; le Noir été précurseur des droits de l’homme et de l’écologie. Et puisqu’il me faut parler de nous, je ne peux continuer sans te faire état du royaume ivoirien d’Assinie avec l’histoire de son prince Aniaba, de même que celui de Krinjabo avec son roi Zéna…
Tags : , , , , ,

Classés dans :,

Cet article a été écrit par SAS

Previous Post Next Post

Comments (4)

  • valdo 16 octobre 2013 à 17 h 29 min

    Comme la plupart de tes textes, a mi-chemin entre l’essai et la nouvelle. je cours lire la seconde partie.

     Reply
  • SAS
    SAS 18 octobre 2013 à 18 h 47 min

    Merci pour le commentaire Valdo!

     Reply
  • Skyrocket
    Skyrocket 20 octobre 2013 à 7 h 16 min

    Je me suis instruite sur l’os d’Ishango, merci Sas pour les cours de culture generale.

     Reply
  • SAS
    SAS 20 octobre 2013 à 11 h 49 min

    De rien Skyrocket! Merci plutôt à toi d’avoir lu.

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

SAS