About Author

Tijo

REGRET OU DECEPTION?

novembre 3, 2014 9:00 Publié par

Cher Francisco,

Je t’écris cette lettre pour te dire que tu m’as déçue. Oui tu m’as énormément déçue. Après tout ce qu’on s’est dit, tout ce qu’on a partagé comme événements heureux et malheureux, tous ces déserts et prairies que nous avons parcourus ensemble je ne m’étais jamais imaginé que toi tu pouvais me faire ça. Comment accepter ou même imaginer que toi « le baron »(c’est ainsi que tu te faisais appeler) tu puisses poser un acte aussi indigne de la classe des nobles.

Tu ne m’avais donné aucune raison de douter de ta fidélité et moi j’étais subjuguée par tout ce que tu faisais, tout ce que tu étais, tout ce que tu représentais pour moi. Le seul homme que j’ai vraiment aimé de tout mon cœur avec toute la force de mon âme c’était toi. Tu le savais mais tu m’as quand même laissé tomber pour cette inconnue, cette mégère qui ne respecte rien et qui est prête à tout pour briser le bonheur d’une famille que tu as pris soin de bâtir avec tant d’amour et de tendresse.

Francisco, tu n’es plus là certes mais ton souvenir demeure comme une tâche d’encre indélébile noire sur une feuille toute blanche. Si seulement tu avais pu revenir en voyant toutes ces larmes que j’ai versées quand elle t’a éloigné de moi. Ma déception aurait été moins grande et j’aurais été moins malade de chagrin si tu avais pris la peine de m’expliquer pourquoi tu partais sinon me dire simplement au revoir. Rien que d’y penser j’en veux à ce traître, ce Judas, qui après avoir soupé avec toi, te livra à la mégère.

Ce jour là, tu étais couché auprès de moi et gardais un silence sournois. Je pensais que c’était l’une de tes manières si exceptionnelles de partager la douleur que m’infligeait cette maudite carie dentaire. Tu étais là silencieux. Et quand ce traître est arrivé, tu t’es levé sans me parler ni jeter un regard en arrière ne serait-ce que pour me dire adieu, tu es sorti tout doucement comme si tu raccompagnais le traîte à la porte mais tu n’es plus jamais revenu.

Aujourd’hui encore je pleure en regrettant chaque instant passé avec toi. J’aurais dû te

démontrer plus d’amour pour que ne t’en ailles pas, j’aurais dû… qu’est-ce que je raconte?

Je suis en colère parce que tu m’as déçue. Tu aurais dû vivre encore quelques années pour que

je puisse réaliser mes projets et honorer toutes les promesses que je t’ai faites. Je suis déçue

de ton départ précipité mais je continue de chérir ton doux souvenir toi mon Francisco ou

devrais-je dire mon papa chéri.

Tags :

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Tijo

Previous Post Next Post

Comments (14)

  • M.C AGNINI
    M.C AGNINI 3 novembre 2014 à 10 h 03 min

    « Je suis en colère parce que tu m’as déçue. Tu aurais dû vivre encore quelques années pour que
    je puisse réaliser mes projets et honorer toutes les promesses que je t’ai faites. »
    Cette phrase m’a arraché un large sourire. Voila ce que j’appelle un déclic. Je l’attendais dès le début du texte. Je m’était promis de ne pas ma laisser mener en bateau comme beaucoup savent le faire ici, mais je crois que j’ai mordu à l’hameçon. La mégère c’est bien dame mort n’est-ce p

     Reply
  • M.C AGNINI
    M.C AGNINI 3 novembre 2014 à 10 h 07 min

    La mégère c’est bien dame mort n’est-ce pas ? Rien ne laisse transparaître cela dès le début. En plus ce n’est pas un chéri mais plutôt un père, selon ma compréhension. Belle chute !
    Merci et bienvenue Tijo. Je sens que l’aventure sera belle. Reviens nous vite avec un autre texte.

     Reply
    • Tijo 11 novembre 2014 à 1 h 20 min

      merci beaucoup pour les encouragements

       Reply
  • PASCALINE AHISSI 3 novembre 2014 à 17 h 29 min

    C’est clair que dès le début on ne peut imaginer qu’il s’agit du papa et que la mégère était la mort.
    vraiment je suis tombée dans le panneau. bravo

     Reply
  • Farapie
    Farapie 4 novembre 2014 à 21 h 12 min

    J’avoue que j’ai été menée en bateau jusqu’à la fin. Bravo et bienvenue!

     Reply
  • Josya Kangah
    Josya Kangah 5 novembre 2014 à 7 h 51 min

    Comme tous les autres, je suis « tombée dedans deh! ». Ton texte est pur, simple bien écrit et efficace. La promesse est respectée.

    Merci Tijo

     Reply
    • Tijo 11 novembre 2014 à 1 h 33 min

      merci pour ton aide Josya

       Reply
  • De Irie 11 novembre 2014 à 0 h 03 min

    Je ne te savais pas si belle plume, petite soeur. Hommage au Baron de Soribouafla. Repose en paix, père.

     Reply
  • Tijo 11 novembre 2014 à 1 h 35 min

    merci a tous pour cet accueil chaleureux

     Reply
  • PIF 11 novembre 2014 à 8 h 50 min

    merci Tijo pour cet hommage camouflé dans une feinte de déception, le regret est plus sûr car tant tant de promesses ont été faites. Le « judas » lui paie rien pour attendre. Dieu rendra justice!

     Reply
  • Soro nawa samuel 11 novembre 2014 à 12 h 10 min

    Aaaaaah chère ptite soeur Tijo, je suis vraiment touché par ce Hommage mérité a papa.Mais je te savais pas une belle plume bien aiguisée en tout cas.Félicitation à toi.

     Reply
  • Princess Edwige Blessings 11 novembre 2014 à 17 h 41 min

    waouh ! très beau texte ! tu m’as épatéé tu sais! je suis émerveillée

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Tijo