About Author

Brook

MON HOMME (2)

octobre 18, 2012 2:52 Publié par
Elle est fidèle. Ça ne fait l’ombre d’aucun doute. La froideur de ses draps peut en témoigner. Elle n’en reçoit pas d’autres que moi, quand je suis partie. Je suis ravi. J’ai réussi à faire de cette femme, mon esclave, ma chose. Voilà! Je peux en faire ce que je veux! La retourner dans tous les sens, retourner tous ses sens. J’ai pensé une de ces nuits où nous vivions notre amour singulier, qu’elle s’abandonnait à moi parce qu’elle n’avait pas le choix, parce qu’elle avait perdu espoir. Mais non! Ama m’aime d’un amour sincère, absolu. Vous savez ces choses à la façon dont elle s’abandonne à vous. Aucune résistance! C’est tant mieux. Je refuse de la partager. Je suis jaloux, possessif, et je le revendique. Quel homme, même mari de nuit, ne le serait pas avec une femme comme elle: elle n’était pas très belle, certes, mais avait un de ses charmes… Et cette peau! Si noire, si douce, se parsemant de frissons sous mes doigts. Il n’y a pas meilleur aphrodisiaque, je vous le dis, que de l’entendre vous glorifier à chaque coups de reins. Pauvre vielle fille! Moi je suis infidèle. Je tourmente d’autres nuits. Même esprit, je reste un homme qui a besoin d’aller voir ailleurs. Et elle vieillit. Elle ne fait aucun effort pour rectifier cela, si tant est qu’on puisse corriger la vieillesse. N’empêche, du maquillage par ci, par là, ne lui ferait pas de mal. Croit-elle qu’un mari de nuit n’a pas égard à ces détails là? Et sa cousine Ella…Son acharnement, m’avait emmené à envisager la rupture avec Ama. Ses visites inopinées des nuits, et ce, avec un certain homme de Dieu, m’embarrassaient fort. Ils me faisaient la guerre, essayant de la délivrer de moi. Je partais, je revenais. Ama ne voulait pas que je la quitte. C’est elle qui avait le dernier mot. Elle est couchée là, las, ivre de satisfaction, nue, suante… Elle fait pitié à voir. Ah femme! Comment peut-on en arriver à un tel désespoir, au point de se livrer corps et âme à un esprit maléfique? C’est la première femme coopérative que je rencontre. C’est la raison pour laquelle je suis encore là. Notre pacte est fort. Et son cas est spéciale. Elle est seule, déçue par ces hommes, êtres humains, qui ne s’embarrassent d’aucun état d’âme, usant et abusant de son grand cœur. Aussi maléfique puis-je être, il me semble important de l’épauler…Et puis de toutes les façons, je fais ce que j’ai à faire. Je possède. En fait, j’aime qu’elle m’aime. C’est une question de domination. Cette nuit là, je suis arrivé un peu après qu’elle ait fermé les yeux! Tout était fermé, fenêtres, porte. La climatisation était en marche, le robinet du lavabo dans la salle de bain, laissait s’échapper chaque seconde, une goutte d’eau, l’horloge au dessus du lit faisait son tic tac traditionnel. Elle était inerte, on aurait dit une morte, offensive… Je m’installai près d’elle, assis. Vous les femmes, vous êtes si attendrissantes dans cet état, au point de tenter un démon comme moi de devenir ange. Ama…il est ces jours où je t’admire et ces jours où je ris bien de toi, tant tu es désespérée. Je ne me comprends pas moi même. J’étais parti pour de bon, ce long moment où tu ne me voyais plus. Mais je suis revenu. Tu es le sein où je viens me détendre, me reposer. Ces autres femmes que je visite, sont si revêches…Toi tu es douce Ama, tu es fragile, tu es entière.
Tags : , , ,

Classés dans :

Cet article a été écrit par Brook

Previous Post Next Post

Comments (4)

  • Symphonie
    Symphonie 18 octobre 2012 à 17 h 39 min

    Les erreurs d’orthographe dès les premières lignes de l’histoire peuvent rendre la compréhension floue. Cependant l’histoire est très attendrissante et spéciale. Merci à Brook pour tant d’imagination.

     Reply
    • Brook
      Brook 18 octobre 2012 à 22 h 46 min

      oh oui! le « ravi » à place du ravie …Merci pour les critiques! C’est enrichissant. Je suis contente que mon imagination ne fasse pas glauque! loool! J’appréhendais un peu…

       Reply
  • 225nouvelles
    225nouvelles 20 octobre 2012 à 15 h 41 min

    Merci Symphonie. Nous avons tenu compte de vos remarques !

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Brook