About Author

Krys Closran

MOI, KOIDJO, SPERMATOZOIDE CYNIQUE ET AMBITIEUX

novembre 12, 2013 11:18 Publié par

 Mon nom est Koidjo. Je suis un spermatozoïde. Pour moi, la vie n’est pas une course de fond, ni de vitesse, ni même une course. La vie, c’est un choix. Une décision. Et pour chacune de vos décisions, vous devez en payez le prix. Souvent, le prix à payer est terrible, il vous arrache quelque chose, vous détruit, vous anéantit…. Bla bla et bla.

  Nombreux sont ceux qui reculent. Ceux qui faiblissent au moment de le faire. Mais moi, jamais. Je ne suis pas fait de cette membrane. Ma volonté est telle qu’elle pourrait engloutir l’univers tout entier dans un énorme abime. Je suis prêt à tout. Absolument à tout pour réussir.   Mes voisins de paliers ne m’aiment pas beaucoup. Ils sentent toute cette rage que j’ai. Et quand la course est lancée. Ils en ont la confirmation. Nous étions légion. Mais seulement quelques milliers ont pu trouver l’infirme déchirure de la capote (les préservatifs vendus aux abords des routes de Marcory sont de véritables arnaques !).   Et là, dans cet endroit humide, glauque et au moment où certains sont complètement perdus, ma force se décuple, ma queue se dresse (sans mauvais jeu de mot), mon désir explose. J’avance avec autorité. Je suis le spermatozoïde de la victoire.   Soudain, je tremble de toute ma membrane quand j’entrevois Kader, juste à côté de l’énorme sphère sacrée : L’ovule. O le fils de pute ! Il a été le plus rapide, le plus fougueux, le plus malin. Il est sur le point de la pénétrer et de m’en interdire l’accès. A jamais.   Mais comme je l’ai dit, la vie n’est ni une course de vitesse, ni de fond, ni même une course. La vie est un choix. Terrible. Mais un choix. Je bondis sur lui et lui arrache un bout de chair. Il se vide de sa substance. Puis je le dévore. Entièrement. Et tout doucement, l’air de rien, en sifflotant un air de Chantal Taïba, je me glisse dans la fissure qu’il a déjà faite et pénètre dans la sphère sacrée.   J’ai fait le choix de sa mort. J’ai fait le choix de ma vie. Qui pourrait m’en vouloir ?

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Krys Closran

Previous Post Next Post

Comments (8)

  • Licka choops 12 novembre 2013 à 12 h 35 min

    Un texte qui te ressemble bien lol. C’est une chic histoire

     Reply
  • Adje Valdo 12 novembre 2013 à 13 h 11 min

    mdrrr je suis plié. Eh kodjo, vraiment cynique et ambitieux, toute une vie de spermatozoîde :D.

     Reply
  • Paula
    Paula 12 novembre 2013 à 17 h 13 min

    Lol belle histoire ! Mais j’ai une question : pourquoi Chantal Taïba ?? (C’est ce qui m’a le plus fait marrer mdrr)

     Reply
  • Carla Mary J. 12 novembre 2013 à 17 h 56 min

    Wow, it’s wonderful!! C’est bien imaginé, bien dit et bien écrit! Bravo!
    Koidjo est un cannibale…mangeur de spermatozoïde!! loool
    Merci, je retiens la force et la rage de vaincre…

     Reply
  • Sadjee 12 novembre 2013 à 21 h 24 min

    Pourquoi ai-je SU dès que j’ai aperçu le titre? Mdrrr

     Reply
  • M.C AGNINI
    M.C AGNINI 13 novembre 2013 à 16 h 22 min

    Drôle. Instant de plaisir

     Reply
  • Skyrocket
    Skyrocket 14 novembre 2013 à 13 h 53 min

    Mdr comme Licka l’a dit c’est du Krys tout crache. J’aime, j’aime, j’aime. Koidjo un jeune impoli surtout.

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Krys Closran