About Author

Lys

LE RICHE ET LA PAUVRE

décembre 3, 2012 11:35 Publié par
Ce matin là, elle descendait les marches, une à une, la tête complètement dans les nuages, retournant dans sa tête mille et une équations pour tenter de sauver son frère. Où trouver 70.000frs ?
Elle était entrain d’échaffauder  une théorie des plus rocambolesques lorsqu’il la heurta. Le choc fut si violent qu’elle se  retrouva par terre.
– Vous ne pouvez pas faire attention quand vous marchez … merde alors ! Ces pauvresses et leur ruse pour vous soutirez de l’argent !
–  Toutes mes excuses, je  suis vraiment désolée. Navrée monsieur, je ne l’ai pas fait ex…
Le reste de la phrase ne franchit pas ses lèvres qu’elle fondit en larmes. Larmes d’excuses ou larmes de désespoir , elle n’en savait trop rien. Pourtant lui, la fixait d’un air hautain. Cet air qui voulait dire à lui tout seul: « encore ces pauvres et leur perpétuel besoin d’émouvoir pour avoir de l’argent».
– Franchement navrée monsieur, j’avais la tête en l’air, reprit-elle en sanglots.
– Et qu’est ce qui vous fait perdre la tête au point de bousculer les honnêtes gens et froisser leurs costumes Balenciaga de la collection Automne 2009 acheté à 600 £ (livres) ?
Pouvait-elle réellement lui dire qu’elle cherchait désespérément une solution qui lui aurait permis de payer les 70.000frs de frais d’hospitalisation de son petit frère ?  Pourtant, elle ne sut comment mais ces mots sortirent de sa bouche. A l’instant où elle vit ce sourire narquois sur son visage, elle comprit qu’elle serait dans des problèmes.
– Voyez vous donc ! Qu’est-ce que je disais déjà de ces pauvres et de leur méthode pour mendier reprit-il avec dédain.
Il eut cette idée, celle de leur faire payer à tous leur « faiblesse » comme il l’appelait. Eh oui, ce monsieur reprochait aux pauvres d’aimer leur pauvreté parce qu’ils étaient trop paresseux pour travailler.
– Je peux vous aider, ajouta-t-il , mais à une seule condition : vous devrez me payer en « nature » !
Cette phrase dans laquelle se trouvait le salut de son frère contenait aussi sa honte.
Elle ne sut pourquoi elle accepta de le faire, ne comprit pas comment elle hocha la tête et le suivit dans cet hôtel. Ce n’est que bien plus tard , quand les torrents du désir de son démon-sauveur se furent apaisés qu’elle se mit à réaliser qu’en quelques minutes, elle était passée de la jeune fille honnête et digne à la demoiselle dévergondée et sans remords, prête à tout pour sauver sa seule famille.
3 heures plus tard.
Elle était étendue sur ce lit, pendant que Mr … s’habillait. Elle n’avait même pas songé à retenir son nom. Pourquoi se torturerait-elle à connaître le nom de sa plus grande honte ? Elle se releva et noua le drap du lit autour de sa poitrine.
Puis elle entendit dans son dos :
– Tu es très belle ma chérie ! Voici tes 500.000frs au chevet du lit ! Moi j’ai autre chose à faire … Adieu belle et « bonne » inconnue !
Elle se leva et se rhabilla avec une seule question en tête : ce sacrifice en avait-il vraiment valu la peine ?
Tags : , , , , ,

Classés dans :

Cet article a été écrit par Lys

Previous Post Next Post

Comments (8)

  • Krys Closran 3 décembre 2012 à 19 h 36 min

    Au dèla, des aspects stylistiques, je trouve que tu n’es pas allé assez loin dans la recherche de tes personnages… Ce n’est pas qu’ils soient caricaturaux…Ce ki gêne, c’est leur superficialité… Le riche se borne à traiter tout le monde de pauvres sans que l’on ne sache pourquoi et propose de coucher avec la fille d’un coup de tête… La fille pauvre se laisse faire après avoir éclater en larmes… Tout ça manque de relief et malheureusement on a du mal à y croire… Et aucune émotion ne nous est communiqué…Malheureusement!

     Reply
  • Licka choops 3 décembre 2012 à 21 h 49 min

    je veux bien faire un commentaire mais vu que lys ne supporte pas les critiques je passe mon chemin,jai encore un tres mauvais souvenir de sa personne

     Reply
  • Lys
    Lys 3 décembre 2012 à 21 h 56 min

    Mais qu’ai je fais ?
    SVP Licka relisez bien les commentaires de mon précédent article et vous verrez qu’à aucun moment je n’ai eu des propos déplacés à l’égard d’une quelconque personne.
    Alors de quoi m’accusez vous ?
    Je ne suis ici que pour avoir des critiques et peut être un jour réussir à publier un livre si Dieu le permet.
    Alors si vous trouvez mes propos offensants , veuillez m’en excusez mais retenez simplement que je vois plus 225nouvelles comme une plateforme d’instruction .

    Merci

     Reply
  • Lys
    Lys 3 décembre 2012 à 22 h 09 min

    @Krys Closran Merci pour tes critiques !

     Reply
  • Lys
    Lys 3 décembre 2012 à 23 h 29 min

    Bien compris , j’essaierais de leur créer une vie .
    Mon souci est celui d’écrire des nouvelles. En fait, j’ai toujours préféré écrire des lettres ou des poèmes parce qu’ils ne durent pas !
    J’arrive difficilement à donner vie à des personnages et à décrire leurs sentiments.
    Mais je vais m’y appliquer et je compte sur vous pour m’y aider 🙂
    Merci

     Reply
  • licka choops 3 décembre 2012 à 22 h 45 min

    j’accepte pleinement vos escuses,et je suis heureuse de voir qu’on peut échanger en paix.
    concernant l’histoire,j’aurai voulu une suite pas cette fin brusque,parce que là on cherche la moralité, la faim justifie les moyens;on peut le dire mais au delà de cela que nous dit tu?
    avec ton style d’écriture tu peux produire énormement,ne te limite pas,va au delà de l’inpensable,quand ta plume ,n’a plus d’essence,de par ton esperience alimente là
    il n’est pas trop tard tu peux en faire une suite surprend toi et surprend nous.
    On veut connaitre tes personnages et les adopter alors donne leurs vies.
    Je suis impatiente de te relire et j’espere avoir des critiques de ta part sur mes écrits.merci beaucoup et bon courage

     Reply
  • kitchin 4 décembre 2012 à 11 h 39 min

    bien écrit mais, comme les autres l’on souligné déjà l’histoire se noue et se dénoue très vite. et moi perso je trouve qu’il n ‘y a pas assez de sophistications dans l’histoire. ce genre d’histoire est monnaie courante dans les écrits des uns ou même dans les faits divers qui se racontent au quartier, donc je pense que tu fallais mettre un pigment dans ton histoire pour qu’elle soit plus acrocheuse quoi …..

     Reply
  • Ange GNALY 15 décembre 2012 à 15 h 42 min

    Belle histoire mais un peu tirée par les cheveux.

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Lys