About Author

Farapie

LE PORTABLE

février 6, 2013 9:16 Publié par
Enfin, le téléphone mobile de Patrice me tombe entre les mains ! Rien qu’à penser au stratagème que j’ai mis en place pour le lui soutirer, un sourire se dessine sur mon visage. C’est sûr que ce jour risque d’être l’un des plus horribles de toute son existence mais il fallait que je le fasse afin d’assouvir ma curiosité. Un homme qui accomplit absolument tout avec son portable, où a-t-on vu cela ? Manger, dormir, se doucher, même les toilettes ne sont pas exclus de cette alliance. Dès que j’avance ma main vers son « joujou » gris métallique, mon homme fronce les sourcils en me rabrouant sévèrement. Je suis loin d’être ces « femmes-colombo » qui poursuivent sans relâche leurs hommes jusque dans leurs retranchements, à cause de leurs attitudes vis-à-vis du téléphone cellulaire. Mais là, j’avoue que le comportement de Patrice lève en moi les pires interrogations. Comme toute femme mariée suspicieuse, j’ai pensé à une liaison avec une autre. En général quand c’est le cas, le portable fait un avec le mari infidèle, chaque appel reçu est décroché avec précaution et les messages ne reçoivent leurs réponses qu’un long moment après réception ; le temps pour monsieur de se dégager avec tact de madame ou de se faufiler aux toilettes afin d’être libre de converser ou d’échanger des mots doux. J’ai observé mon homme pendant un long moment mais cette attitude est loin d’être la sienne. Certes, il m’est formellement interdit de toucher à son téléphone mais pour ce qui est des appels, il y répond librement, en ma présence. Quant à ses messages, il ne trouve aucun problème à les lire à haute voix lorsque je l’exige. Ce qui m’a poussé à me dire que mon homme voit peut être un homme ! De nos jours ce fait n’est plus étonnant ! Un homme et un homme ça ne choque plus tellement et c’est si facile à dissimuler parmi les amis qui défilent à la maison, parmi ceux qui appellent assez tard dans la nuit pour demander de l’aide, parmi des messages assez « neutres ». Oui, le « maître » est différent de la maîtresse, il s’insinue lentement et sûrement dans le couple sans éveiller de soupçon. Mais j’ai dû abandonner cette idée. Vu la manière dont mon chéri est porté sur la « chose », je ne crois pas qu’un corps dur doté d’angles assez irréguliers puisse le satisfaire. Et puis, j’ai objecté pour une courtisane de son bureau, une de celles qui attendent tapies dans les couloirs des entreprises, pour ravir ce qu’elles n’ont pas pris la peine de chercher. Ce genre de relation est facile à mener, tout se passe pendant les horaires de travail, sans parler des temps de pauses ! Cette pensée m’a hantée pendant longtemps, semant le doute dans mon esprit, accentuant un peu plus en moi le désir de le priver de ce petit objet tactile ne serait-ce que quelques minutes. Hélas je n’y suis jamais parvenu ! Disons, jusqu’à aujourd’hui. Je retourne le petit appareil de Patrice entre mes mains, je contemple gaiement mon trophée. Pendant un moment, la causerie entretenue la veille avec Rebecca effleure mon esprit : -Ma chérie, et si ce n’était pas une liaison qu’il te cachait mais quelque chose de bien pire. -Qu’est-ce qu’un homme a d’autre à cacher à sa femme ? -ça peut être des problèmes financiers, des choses confidentielles ou même rien du tout. -Rien du tout ? Tu te fous de moi ? Tu n’as jamais vu l’attitude de Patrice vis-à-vis de son téléphone c’est pour cela que tu me parles de rien du tout ! En tout cas dès que j’en ai l’occasion je le dérobe. -Et s’il y’a un code ou un genre de mot de passe avant d’accéder à ses fichiers ? Tu auras fait tout cela pour rien ! -Tu me prends pour qui ? Une analphabète du troisième millénaire ? J’ai bien observé tous les faits et gestes de Patrice quand il tient son téléphone, tout ce dont tu parles est là, dans ma tête. Il ne manque que le portable pour faire valoir mes talents de Hacker. -Puisqu’il y tient tant, comment comptes-tu le lui soutirer ? -Très simple, après qu’il soit habillé il vérifie pour la dernière fois que son téléphone est bel et bien dans sa sacoche. Je n’ai qu’à faire comme si je l’accompagne à sa voiture pour le retirer en douce. -Et s’il s’en rend compte ? Tu sais bien que les hommes cherchent leur téléphone pour un oui et pour un non. -Vu qu’il ne décroche pas son portable au volant, il ne le saura que lorsqu’il sera au travail, j’aurai déjà eu le temps d’éplucher la moindre information dissimulée dans son appareil. Et puis, s’il me demande, j’inventerai une excuse. Tiens, demain c’est la journée mondiale sans téléphone mobile, je lui dirai que c’est juste pour honorer ce jour, histoire de rigoler. -Mais et si… -Ha ma chère tu me fatigues avec tes idées négatives ! Pourtant, tu seras la première à me demander un compte rendu de mon opération. Souhaite-moi bonne chance ! -Ok, comme tu veux. Bonne chance ! -Merci, j’en ai besoin pour y arriver. Rebecca sera bien surprise de savoir que la chance est bel et bien de mon côté, pour l’heure je m’attèle à entamer mon exploration du cellulaire. Je l’allume fébrilement avant d’entrer le code PIN, mais le portable n’y obéit pas et son écran passe au noir. Patrice a-t-il changé certains paramètres ? Ce n’est pas possible ! Hier encore le téléphone obéissait au même code ! Je porte soudainement une petite tape à ma tête comme si quelque chose m’était venu d’un coup. Normal que ce téléphone ne s’allume pas, sa batterie est déchargée ! Je m’évertue à retrouver le chargeur, retournant la maison de fond en comble. C’est pendant cette fouille laborieuse que la sonnerie du téléphone fixe retentit. Qui ça peut être ? De nos jours, rares sont les personnes qui utilisent ce moyen de communication, à part bien sûr les entreprises. Du coup, j’ai une idée de la personne à l’autre bout du fil : -Allo -Allo, Chérie, mon portable est à la maison ? -Heu oui, apparemment tu l’as oublié, mais pourquoi tu n’appelles pas sur mon téléphone ? -Ha oui c’est vrai ! Excuse-moi, j’ai oublié de te dire ce matin que je t’ai emprunté ton portable. J’avais oublié mon chargeur au bureau et comme mon cellulaire ne s’allumait plus, j’ai préféré prendre le tien histoire de ne pas rater d’appels. – Tu n’acceptes même pas qu’une mouche se pose sur ton téléphone mobile mais tu prends le mien sans demander la permission. – Désolé mon bébé, ne te fâche pas, j’ai omis de te le dire à cause du léger retard que j’ai accusé ce matin ! Allez t’inquiète pas, ton portable te reviendras sain et sauf, garde bien le mien à l’abri du petit. Bisou. Tous mes efforts et cette mise en scène pour être privée de mon propre téléphone portable ! Patrice échappe encore une fois à mon plan sans même s’en rendre compte. Du coup, ma victoire baigne dans une marre de déception, ma curiosité est blasée et Rebecca, elle, je sens qu’elle va me rire au nez ! Le pire c’est que je n’ai pas supprimé les messages tendancieux de ce « pointeur » rencontré au supermarché ! Vite, il faut que je cuisine le plat préféré de mon mari pour ce soir. Je crois que ça va barder à son retour…
Tags : , ,

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Farapie

Previous Post Next Post

Comments (10)

  • caissta 6 février 2013 à 9 h 25 min

    Cette lecture est juste un délice. Texte bien écrit, tu emmènes bien les idées avec humour et on te suit naturellement jusqu’au bout tellement on a hâte de savoir le dénouement de l’histoire qui ma foi est bien réfléchie!

     Reply
  • Edgar 6 février 2013 à 9 h 49 min

    Joli. Auteur de commerce agréable.

     Reply
  • KABA Kouda 6 février 2013 à 11 h 13 min

    Bravo, simple et bien enchainé

     Reply
  • lesivoiriensontdutalent 6 février 2013 à 11 h 42 min

    Belle trame, histoire entraînante. On regrette juste de n’avoir pu finalement voir à quoi ressemble une journée sans téléphone dans la vie de Patrice.

     Reply
  • Licka choops 6 février 2013 à 14 h 44 min

    toi tu es un auteur de… je trouve pas le mot tant tu es parfaite dans tout tes écrits wahou chapo

     Reply
  • Josya Kangah
    josya kangah 6 février 2013 à 15 h 30 min

    Tel est pris qui croyait prendre.

    Merci Farapie

     Reply
  • Skyrocket
    Skyrocket 6 février 2013 à 18 h 08 min

    Bravo Farapie l’histoire est entraînante et j’aime bien ta manière d’écrire simple et claire.

     Reply
  • Farapie
    Farapie 7 février 2013 à 10 h 59 min

    Merci Sky, josya, Licka,kaba , Edgar, Caissata, Lesivoiriensontdutalent. Je n’ai pas trop insisté sur le comportement de Patrice car je me suis dit que le lecteur devinerais aisément son embarras vu la manière dont il est attaché à son téléphone. Encore merci d’avoir pris le temps de lire.

     Reply
  • Heidi 16 février 2013 à 23 h 49 min

    Tout ça pour ça!
    Histoire bien écrite, j’ai apprécié les différentes interrogations. On est aussi entrainé par la curiosité que le personnage 🙂

     Reply
  • Farapie
    Farapie 19 février 2013 à 11 h 18 min

    Merci Heidi!

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Farapie