About Author

Miss Shinee Jo

LA PAUSE

mai 10, 2013 6:39 Publié par
Il m’a dit «  Faisons une pause » comme si notre histoire était un film. Je ne suis pas Angelina Jolie, il n’est pas Brad Pitt alors, pourquoi voulait-il faire de notre vie un scénario ? Faire une pause, pour quoi ? Une pause sur quoi ? Notre Amour ? C’est insensé, l’amour n’est pas une chanson, il n’y a pas de couplet, il n’y a pas de refrain. «  Faisons une pause » c’est tout ce qu’il avait trouver pour me dire que je lui bouffais son espace. Une pause, et puis quoi encore ? Qu’il me dise une fois pour toute que notre histoire comme un roman dramatique s’achevait sur la mort lente de son amour pour moi. Pourquoi n’avait-t-il pas assez de cran pour me dire « Sylvia, je ne t’aime plus » ?. J’allais pleurer c’est certain mais j’allais finir par l’accepter. J »allais le supplier certes, mais avec le temps on s’habitue à l’absence de l’autre. Peut-être avait-t-il peur de me demander si je voulais qu’on arrête ? Il a eu raison, parce que ma réponse était toute prête. Pourquoi arrêter maintenant alors que nous traversons une plaine verdoyante si malgré la traversée du désert aride de la distance et l’escalade de la montagne des disputes notre amour ne s’était pas enfuit ? Une pause, c’est tout ce qu’il a trouvé pour dire qu’il voulait réfléchir. S’il voulait partir fallait qu’il le fasse, sans avant, remuer le couteau dans la plaie. Il m’a dit « Faisons une pause » et moi j’ai mis fin à sa vie. J’ai commis un meurtre et je n’ai aucun remords. Un meurtre sans préméditation. Alors qu’il me parlait, une voix m’a dit «  Tues-le ». Je n’ai pas réfléchi, ça tombait bien il y avait une paire de ciseaux sur la table. Il voulait une pause, il avait besoin de réfléchir, il aura tout le temps de le faire et le silence nécessaire à sa concentration même si l’espace ne sera pas très grand. Femme amoureuse oui , femme folle, je ne pense pas. Une Meurtrière, c’est comme cela qu’on m’appellera, mais qu’importe. Comme lui j’aurais le temps de réfléchir, penser à ma vie , à lui , à notre histoire qui aurait pu avoir une meilleure fin. Et puis merde, il voulait une pause n’est ce pas ? Moi j’ai décidé pour lui ; on dira que c’est «  The End » dans notre histoire ici bas. Mais ne vous inquiétez pas, l’histoire reprendra, je vais de ce pas le rejoindre pour que dans l’au-delà nous terminions ce qu’ici bas nous avions commencé.
Tags : , , ,

Classés dans :

Cet article a été écrit par Miss Shinee Jo

Previous Post Next Post

Comments (8)

  • Kaba Kouda 11 mai 2013 à 9 h 32 min

    Tchiééé elle fait pas dans la dentelle dèh!!!! Bravo bref et clair

     Reply
  • Miss Shinee Jo 13 mai 2013 à 8 h 59 min

    Merci Kaba Kouda

     Reply
  • Heidi 14 mai 2013 à 8 h 26 min

    Ca me chagrine d’être insensible à un texte d’amour mais faut bien l’avouer, je trouve la nouvelle plate. Le message ne relève pas, ne transpire pas la force de la passion que l’auteur se force à décrire. Je suis passée à côté.
    N’empêche, j’ai trouver cette phrase joliment imagée  » Pourquoi arrêter maintenant alors que nous traversons une plaine verdoyante si malgré la traversée du désert aride de la distance et l’escalade de la montagne des disputes notre amour ne s’était pas enfuit ? »
    bonne continuation.

     Reply
  • Miss Shinee Jo 15 mai 2013 à 10 h 48 min

    Merci Heidi , je m’efforcerai la prochaine fois de mieux décrire les sentiments de mes personnages comme je les perçois en écrivant.

     Reply
  • malicka 18 mai 2013 à 22 h 50 min

    moi jaime bien

     Reply
  • Kitchin
    Kitchin 20 mai 2013 à 19 h 37 min

    Bravo, moi j’ai adoré , moi je trouve qu’il faut par moments se détacher des règles et consignes dictées. L’auteur ma fait rire, danser, chanter et à la fin pleurer, ce savant cocktail est pour moi un bon texte. Merci et bravo

     Reply
  • Marshall Kissy
    Marshall K. 19 juin 2013 à 22 h 17 min

    « avec le temps on s’habitue à l’absence de l’autre. » Belle citation ! Chapeau.
    Mais, comme coquille:
    – Tues-le (tue-le)
    Ensuite, nécessité de virgule à certains niveaux. Ex:
    Comme lui j’aurais le temps (comme lui, …) pour que dans l’au-delà nous terminions… (au-dela, …)
    A ce niveau :  » Et puis merde,  » un point d’exclamation aurait été plus expressif.

    Et puis, entre nous, cette fille là aussi oooh ! loool. Comme on le dit, elle n’est pas Prête !

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Miss Shinee Jo