About Author

Mélissa Guéi

JE SUIS COCU

décembre 2, 2013 7:43 Publié par

Il y a la mer juste à côté de chez moi. Je l’entends venir et partir. Ça me tient éveillé. Je crois que je suis cocu. Je suis sur le canapé que j’ai acheté le mois passé. J’aime bien être ici. Ici, c’est quand même la ville où sont tous mes amis. Mais je n’ai plus d’amis. C’est la raison pour laquelle je suis sur ce canapé. Je crois que je suis cocu.  Je suis cocu et pour couronner le tout, je suis tout seul, assis sur un canapé beige, dans une maison près de la mer, qui va et vient.

Revenons six mois en arrière et contemplons ma prospérité : tout allait bien. Je n’avais pas encore vu ses yeux. Je sortais avec les copains dans des lounges, fumer quelques joints. Jamal était là, Jo’ aussi. Je me demande ce qu’ils deviennent. Ils habitent à deux pas de chez moi. J’ai plus le droit de les voir. Non, je n’ai plus le devoir de les voir. Peu importe. Je les ai abandonnés à cause de ses yeux. Quels yeux ?

J’allume une clope. Je suis cocu. Elle a posé ses yeux sur quelqu’un d’autre. Pire, cette maudite personne a succombé à ses yeux. Et comme ça, sans prévenir, aussi naturellement qu’une vague vient puis repart, elle est partie avec lui. Ailleurs. Dans un foyer avec plus d’un canapé, certainement. Ailleurs, où on lui donnera plus que de l’amour et de l’eau fraîche. Et des bruits de vagues. Moi, j’ai pas d’argent, j’ai que de l’amour et de l’eau pas toujours fraîche d’ailleurs. Donc voilà. Que puis-je faire? J’allume une seconde clope. Je suis cocu. Il se fait tard. Le bruit des vagues est de plus en plus fort. Rien à voir avec l’assourdissant silence des matins, qui me tient éveillé. Va et viens. Va et viens. Reviens! Tes yeux et toi. Mais quels yeux ? Océan ! Voilà, c’est de l’océan, ses yeux. Et l’océan, ça tue. J’ai failli y laisser ma vie. Mais bon, au moins j’ai mon canapé. Et le bruit de la mer aussi, ça me tient éveillé. Sans ça, je me serais endormi volontiers. Éternellement. De toutes les façons, je suis cocu.

Tags :

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Mélissa Guéi

Previous Post Next Post

Comments (4)

  • Tanya Gourenne
    Tanya Gourenne 2 décembre 2013 à 20 h 58 min

    Melissa, serieusement, mais alors tres serieusement, il faut que je te dises, que je trouve ce texte BEAU. Je suis en admiration devant sa simplicite et sa serenite. Franchement, mais alors la tres franchement, Bravo et Merci.

     Reply
  • Licka choops 3 décembre 2013 à 20 h 34 min

    lol moi j’aime ton style rebelle! genre je me fiche des règles et tout bravo

     Reply
  • KABA Kouda 12 décembre 2013 à 14 h 45 min

    Heureuse d’être de retour dans ce 2nd chez moi en plus avec ce texte sublime… Hum!!!!
    On en oublie presque la douleur de la situation de ce pauvre Monsieur. Chapeau!!!

     Reply
  • Sadjee 15 décembre 2013 à 20 h 47 min

    Très beau texte, un plaisir. Bravo!

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Mélissa Guéi