About Author

Débora Soro

J’ai lu: La ligne d’or de Charles Pemont

avril 1, 2018 10:26 Publié par

 « Les esprits élevés savent que l’horizon est une ligne, que l’on soit sur terre, en mer ou dans les airs. C’est la ligne d’or. Quiconque veut atteindre les sommets de l’épanouissement humain doit apprendre à marcher en direction de la ligne d’or c’est à dire se projeter bien au-delà des difficultés et contingences visibles (…) se battre pour s’accomplir, sachant d’avance que rien ne s’octroie, tout s’arrache. » P7

C’est par ces phrases que débute l’œuvre « la ligne d’or de l’écrivain Charles Pemont. En plus d’expliquer le titre du livre, elles résument parfaitement la ligne de conduite de l’héroïne du livre, anonyme.

La ligne d’or parle de développement personnel, de lecture, de politique, d’amour, d’amitié, de pardon mais aussi de famille. C’est en effet une famille idéale que celle du personnage principal. Un père aimant, une mère dévouée. Le couple veillant méticuleusement à inculquer à leur fille, les principes et valeurs qui leur sont chers et à lui donner une éducation de qualité. C’est tout naturellement que nous découvrons en cette dernière une personnalité à la fois affirmée, équilibrée, pleine de valeurs. En gros, le prototype de l’enfant exemplaire.

Notre héroïne est une chanceuse, il faut le dire. Tous ses amis n’ont pas le luxe de grandir dans une cellule familiale aussi équilibrée et ne reçoivent pas une telle éducation. D’autres, ayant eu moins de chance en la matière paieront de leurs vies leur mauvaise éducation :

« Elles s’étaient donc échappées de la maison un peu avant minuit en passant par la fenêtre de leur chambre ; avaient enjambé la clôture pour se retrouver dans le bolide d’un fils d’une grosse légume (…) Le jeune chauffeur alla heurter le véhicule contre un des nombreux cocotiers en bordure. Il roulait sans permis de conduire à vive allure parce qu’il avait pris cette voiture à l’insu de ses parents (…) Tous les occupants de la berline périrent sur le coup. » P 93-94

Des tentatives d’abus sexuels durant son enfance au harcèlement sexuel dès le début de sa vie professionnelle, la vie n’a pas toujours été un long fleuve tranquille pour cette jeune fille. C’est cependant une personne égale à elle-même et toujours concentrée sur sa ligne d’or que nous côtoyons dans cette œuvre.

En ce qui me concerne, les bons et mauvais exemples rencontrés dans ce livre m’ont fortement édifiée et je le recommande vivement.

 

Classés dans :

Cet article a été écrit par Débora Soro

Previous Post Next Post

Comments (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Débora Soro