About Author

Débora Soro

J’ai lu: American Dreamer de Marina Niava

mars 2, 2018 8:57 Publié par

Du rêve américain au rêveur américain

Même si à première vue tout porte à croire à une intrigue sur le rêve américain, à l’histoire du jeune homme parti de rien qui a pu réaliser son rêve, c’est plutôt à un rêveur, ou du moins à un « scanneur » que l’on aura affaire en parcourant « American Dreamer » de Marina Niava.  « Scanner », c’est le don de Saliou. Il a cette capacité d’entrer dans les rêves d’autrui et de les vivre. Insolite !

Mais il faut le dire, Saliou vit aussi son rêve américain. C’est un jeune branché de New-York qui est indépendant avec une certaine stabilité financière et qui se trace un chemin dans le monde du showbiz avec Sam, son associé et ami et Zekiath, l’autre associée.

Ce qui me manque est chez l’autre

Saliou n’a pas de rêves, il ne rêve jamais. Et il s’agit du sens propre. Il n’avait jamais rêvé avant de commencer à scanner. Déséquilibre, carence, maladie,… Rêver c’est pourtant vital ! Cette capacité qu’il n’avait pas, il la retrouve en d’autres personnes, il partage leur rêve et les vit avec eux, toujours à l’insu des concernées. Saliou se nourrit des rêves des autres, puisqu’il n’en fait jamais lui. Mais il y a cette condition étrange…

Le sésame c’est l’intimité

Pour pouvoir lire dans les rêves des gens, il faut qu’il y ait eu relation sexuelle au préalable. Saliou n’arrive à lire les rêves qu’après un rapport sexuel. Bizarre. Comme l’a dit l’auteur lors de la 20ème édition de livresque café littéraire, où elle était invitée, il s’agissait pour elle de montrer que du charnel pouvait sortir quelque chose de plus profond, et qu’ouvrir son intimité à quelqu’un ce n’est n’est pas donner accès qu’à son corps.

Si vous n’exploitez pas vos dons, d’autres le feront

Si jusque là Saliou n’utilisait son don que pour satisfaire sa grande curiosité, il découvrira très vite à quel point ce don peut être précieux . Sa rencontre avec Abraham Jileffski et le docteur Danielle Ortega le lui fera comprendre.

L’éthique amoureuse

Plus jeune, notre rêveur avait souvent été mu par le désir de découvrir les rêves de ses conquêtes, mais Saliou a grandi. C’est un personnage avec une sensibilité et une certaine éthique amoureuse. Saliou a des principes. Il ne couche jamais le premier soir, Il y met toujours de la romance et de la tendresse tant pour les relations longues, courtes, qu’hyper courtes. Il est plutôt loyal et franc envers ses conquêtes et particulièrement avec Kaylen qui deviendra par la suite l’unique objet de son attention.

Kaylen, Ce rêve devenu réalité

Cette jeune fille, Saliou l’avait déjà rencontrée mais dans un rêve. Plus précisément dans le rêve d’une autre jeune fille qu’il avait scannée. Pourtant les deux femmes ne ce sont jamais rencontrées. L’intérêt de Saliou n’en est que plus grand et tout le mystère dont s’entoure la jeune fille sur ses origines, sur sa religion et ses croyances, sur sa famille, sur ce malaise qui ressurgit à chaque fois qu’il s’agit de danse, n’y changera rien. Bien au contraire.

Bref, j’ai lu American Dreamer de Marina Niava et je le recommande vivement !

Tags : , ,

Classés dans :

Cet article a été écrit par Débora Soro

Previous Post Next Post

Comments (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Débora Soro