About Author

Marshall Kissy

HALLOWEEN BURKINABE

novembre 2, 2014 9:00 Publié par

Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, bonjour.

Nous sommes ensemble pour une demi-heure d’informations. Merci d’être fidèles au rendez-vous ; à votre rendez-vous matinal ; vous qui savez si bien que l’avenir appartient à ceux, non qui se lèvent, mais s’éveillent tôt ! Avant d’entrer dans le vif du sujet, permettez que nous partagions cette blague reçue sur mon téléphone il y a si peu :

« La maîtresse demande à l’élève : « Pourquoi les vaches ne parlent-elles pas ? ». Et l’élève, enthousiaste, de répondre, tout sourire : « Elles ne parlent pas parce qu’elles travaillent dans une entreprise où il est marqué « LA FERME » ! ». Quelle prouesse ! J’espère vous avoir volé un sourire. Revenons à nos vaches, ou, si vous préférez, à nos moutons…

Il est exactement six heures sur FM Emergences. Voici la revue de presse de ce vendredi 31 octobre 2014.

(JINGLE)

Les journaux ivoiriens se sont, pour ce matin, rués sur le savon BF. Qui a fait sa mue. Oui ! Le BF, le savon BF a été costumé d’un nouvel emballage au moment où l’on s’y attendait le moins du monde… En effet, Son Excellence Blaise Compaoré a pu comparer, depuis son bunker d’exil, l’halloween européen à celui de la république des Hommes intègres ! Après le printemps arabe, voici l’halloween du BF.

Pour la petite histoire, halloween est une fête qui s’origine dans l’anglais. Le terme en lui-même émane de l’abréviation de l’expression « All Hallow Even » traduisible par « veille de la Toussaint ». En Europe, cette fête est caractérisée, entre autres, par des déguisements suggérant le retour des morts et la sorcellerie. La citrouille en est, tout aussi, représentative. Voilà que le Burkina Faso vient de vivre une halloween avec une citrouille… disons… différente ! Allez savoir ! Vous-même êtes en drap* : « z’yeux voient, bouche la ferme ! »

Que peut-on lire à la une des quotidiens ivoiriens ce matin ? Notre œil ne se penchera que du côté de notre voisin. Car ce qui touche ton voisin te touche aussi. Commençons donc par le commencement ; avec… Fraternité Matin qui gueule : « Coup d’Etat au Burkina Faso, la CEDEAO dit Non ! ». Mais non à quoi ? Allez encore savoir. Continuons notre voyage… Notre voie signe : « BLAISE COMPAORE (avec du noir en surbrillance), triste fin d’une dictature sanglante ». Sur la même une, en médaillon, on peut lire « Mme Compaoré à Abidjan depuis hier. » Comme le dit l’adage anglais, Prevention is better than cure. On passe ! Que dit/titre Soir Info ? « C’était gâté au Burkina, hier. L’Armée prend le pouvoir. » Même mélodie pour l’Inter qui conte : « Folle journée au Burkina Faso, hier. Compaoré chassé, l’armée au pouvoir pour 12 mois. » L’Inter publie par ailleurs une certaine lettre de François Hollande qui aurait mis le président burkinabé déchu en garde. Le nouveau Réveil évoque pour sa part, la « chronologie d’une journée chaude au Burkina Faso » avant de s’interroger de la manière ci-après : Blaise Compaoré, la fin ? ». « Burkina Faso, après 27 ans de règne. Et Dieu frappa Compaoré ! », écrit à sa une Le Temps. « Compaoré est tombé hier à Ouaga. Dieu ne dort pas ! » s’exclame à cœur joie Le Quotidien d’Abidjan. L’expression pour sa part, fait dans l’humour, avec un titre à la fois évocateur et poétique. Admirez par vous-même cette composition, ironique sans doute : « Jeudi noir  au Burkina Faso. Comment Blaise a renversé Compaoré. » Le nouveau Courrier s’affiche avec la formule « Après 27 ans de règne et de coups fourrés. Blaise Compaoré. Terminus ! » « Blaise Compaoré est tombé hier », souligne LG infos quand les quotidiens Aujourd’hui et Révélation titrent respectivement « Burkina Faso, Blaise Compaoré chassé par la rue » et « Après Wade et Sarkozy, Compaoré. Un autre ennemi de Gbagbo est tombé ! ». Bôl’kotch s’écrie, avec l’humour qu’on lui connaît « Coup d’Etat au Burkina. Le beau Blaise « braisé ».

Eh, vous les titrologues, n’allez pas raconter qu’il a été braisé ! On vous connaît !

A toute à l’heure pour la suite de cette revue de presse. Une courte publicité et nous revenons. A Tout à l’heure. Et, ne zappez sous aucun prétexte !

–          Vieux père* ooh !

–          Ouais !

–          Heureusement que le journaliste-là a parlé hein. Moi je croyais que on avait brûlé type là.

–          Hum ! Toi aussi ! C’est figure de style il a fait.

–          Figure de style c’est quoi ?

–          Quand quelqu’un parle gros gros français, on dit il fait figure de style.

–          Tchié ! c’est que nous on va jamais faire aussi dèh !

–          C’est ça qui est là oooh ! On est resté mon petit.

Nous voilà de retour pour la suite de cette revue de presse. Assoyez-vous confortablement. Nous ne vous avons pas encore tout dit !

(JINGLE)

(SILENCE)

–          Aïe ? Pourquoi radio-là parle plus ?

–          On dirait c’est débranché. Faut voir vite.

–          Non. C’est bien branché. Anhaaaan* ! Courant est coupé !

–          Tchrrr* ! Toujours toujours c’est même chose.

–          Mais radio-là ça prend pile non ?

–          Oui mais si on paye pile on va prendre quoi pour faler* ?

–          C’est vrai hein ! Là là y’a drap.

–          Djo* ! Allons bara*. Politique c’est pas go* !

LEXIQUE. Mots et expressions en nouchi / noussi.

* Etre en drap : Savoir, être au parfum.

* Vieux père : Homme à qui l’on voue un grand respect

* Tchié ! : Interjection marquant la surprise

* Anhaaan : Interjection. Se dit lorsque l’on trouve la solution à une question, une énigme…

* Tchrr : Juron marquant le dépit

* Faler : Fumer

* Y’a drap : C’est problématique ; il y a problème.

* Bara : travailler

* Djo : Mon gars

* Go : Femme

Tags : , , ,

Classés dans :, ,

Cet article a été écrit par Marshall Kissy

Previous Post Next Post

Comments (5)

  • M.C AGNINI
    M.C AGNINI 4 novembre 2014 à 13 h 35 min

    Bravo Marshall pour ce texte plein d’humour. Tu laisses définitivement les rimes et les vers ? je déconne, j’ai aimé en tout cas.

     Reply
  • Farapie
    Farapie 4 novembre 2014 à 20 h 53 min

    Affaire de savon BF! Très intéressant.

     Reply
  • Marshall Kissy
    Marshall Kissy 5 novembre 2014 à 9 h 30 min

    Merci Farapie.
    MC AGNINI: non dèh. Qui t’a blagué
    Impossible de troquer/tronquer la plume poétique 🙂

     Reply
  • Jean Marck Konan 5 novembre 2014 à 11 h 14 min

    Comme je me suis marré, chic en tout cas !

     Reply
  • Heidi 2 décembre 2014 à 22 h 36 min

    Lol!

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Marshall Kissy