About Author

Pascaline Ahissi

DOUBLE FACE

novembre 7, 2014 9:00 Publié par

Quelle catastrophe! Comment cela m’est-il arrivé ? C’est clair qu’on ne voit pas toujours les choses venir et je ne sais comment ma vie a pu chambouler en un bref instant sans que je ne puisse me battre pour garder ma dignité d’être humain, surtout celle de femme. « Est-ce trop tard ? Que faire, quelle décision prendre maintenant que même mon âme est sous l’emprise de sa séduction ? » C’est la question que se posent de milliers de personnes quand elles ont fini de déguster le repas, or il est vrai selon les dires de L.A. que quand on ne veut pas d’un plat, on ne se met pas à table.

Couchée dans le lit de trois places tout droit sorti d’un des grands magasins prisé par tous pour la qualité de ses produits, je pensais à notre rencontre. Nous comptabilisions à ce jour une année de vie commune. J’avais toute ma pensée qui convergeait vers toi. Oui, toi qui as bouleversé la vie tranquille de plusieurs familles épanouies dont la mienne; toi que mes yeux croisèrent un matin du mois de juillet à l’arrêt du bus 11 pendant que j’attendais un taxi pour me conduire à mon travail.

Je reconnais que DIEU dans son infinie bonté t’a créée belle, intelligente, et surtout maline. Tu fais comme la souris. Pendant que tu mords autrui, tu souffles dans la blessure pour ne pas que la douleur se fasse sentir. Pour arriver à une telle perfection, il a dû consacrer plusieurs heures à ta création. Je suis convaincue que ce jour-là, il avait mangé un bon plat de garba chez BASSAMORY, le célèbre vendeur du plus populaire plat de notre chère Côte d’Ivoire. Cette certitude me vient de la joie qu’on éprouve à être avec toi, mais aussi de l’insouciance des actes que nous posons. Ahhhhh ma belle, tu es, pour beaucoup de personnes, un souffle nouveau, le cube maggi qui apporte une saveur spéciale au repas, et comme celui-ci, tu es dangereux pour l’être humain. Malgré cela, grâce à toi, le cœur bat à nouveau à 200 km/ heure; tu nous permets de revivre notre jeune âge, de vivre pleinement notre amour et de redevenir adolescent.

Toutefois, ce rêve est parfois éphémère car à peine le temps de savourer les bons moments que la réalité nous rattrape. Et même quand il dure, DIEU seul sait combien de dégâts il cause dans la vie de plusieurs innocents.

Tu souris ? Souris bien, montre-moi tes belles dents blanches, embellies par ta gencive et tes belles lèvres de couleur rose qui donnent une envie pressante de t’embrasser. Mais on verra un jour qui sourira le dernier, quand tous, nous nous retrouverons devant le Saint Père à qui nous devrons des comptes.

Regarde, dans cette maison où tu as sévi, la nourriture est en manque, les enfants sont déscolarisés, pire, la maladie prend de l’ampleur par manque d’argent pour les soins.

Dans celle-là, il y des pleurs, oui des pleurs parce que la maîtresse de maison vient de succomber à une crise cardiaque en apprenant que son mari venait de s’unir à une jeune fille du même âge que leur deuxième enfant. Comment aurait-elle pu supporter ce choc, après avoir passé 30 années de sa vie avec lui et lui avoir fait cinq enfants ?

Tu es la cause de plusieurs divorces qui conduisent à la déchéance des familles et surtout à l’assombrissement des perspectives d’avenir des enfants.

INFIDÉLITÉ, au dernier jugement, ta sentence sera plus sévère que l’enfer, on n’entendra plus que tes cris, tes pleurs et tes grincements de dents.

Tags :

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Pascaline Ahissi

Previous Post Next Post

Comments (3)

  • M.C AGNINI
    M.C AGNINI 7 novembre 2014 à 10 h 05 min

    Super (y). En lisant je savais qu’il y avait un « truc », alors je cherchais encore et encore. Au début on pense qu’il s’agit d’une personne avec les descriptions qui sont faites.
    « INFIDÉLITÉ, au dernier jugement, ta sentence sera plus sévère que l’enfer, on n’entendra plus que tes cris, tes pleurs et tes grincements de dents. » C’est la toute la quintessence de cette nouvelle.

    Merci Pascaline.

     Reply
    • PASCALINE AHISSI 7 novembre 2014 à 14 h 45 min

      De rien AGNINI, je suis ravie que tu es apprécié,
      j’espère qu’il en sera de même pour les autres lecteurs.
      merci

       Reply
  • Licka choops 8 novembre 2014 à 14 h 22 min

    Merci pour ton texte! lol depuis là je cherchais à savoir qui était la fille lol. L’infidélité, personne n’en est à l’abri, hommes comme femmes tous fléchissent genoux devant elle! Mdr je ne sais quoi dire. Mais bienvenue et beau texte

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Pascaline Ahissi