About Author

Daphney Tarek

CE JOUR LA (2)

août 30, 2012 11:00 Publié par

Sa tête ne me revenait pas. – Salut !

– Salut !

– Tu ne te souviens pas de moi… à l’entretien, ce matin…a

– Ok… c’était toi la fille assise en face de moi ?

– Marc Koity, c’est ça ? Je m’appelle Chloé Gadou.

– Ravi. Je te présente Joe, un ami.

– Joe est ravi et va prendre congé de vous…

– Déjà ?

– Oui, je dois filer mon frère ! Le business m’appelle ! Au revoir Mademoiselle !

– Heureuse de vous avoir connu.

– Ok Mon gars on se tient.

– C’est ça ! À plus !

Je me retrouvais seul avec cette inconnue.

– T’es un ami de Michèle c’est ça ?

– C’est la cousine de ma petite amie en fait.

– Je vois. Moi j’ai accompagné une amie qu’on a en commun.

– Cool.

– Je ne t’importune pas plus longtemps. On se dit à bientôt.

– ok !

*************** Lundi, Matin. – Allo ?

– Bonjour Mr Koity. C’est la direction des ressources humaines de BCOM. Votre dossier ayant été retenu nous vous invitons à passer au plus vite pour la signature du contrat.

– Euh … merci Madame.

Je l’avais finalement ce job ! Je m’attendais à être plus heureux que ça en l’apprenant. Moins de 2h30 heures plus tard, dans les locaux de BCOM. Chloé est assise dans la salle d’attente.

– Je vois que ton entretien a été fructueux.

– Le tien aussi apparemment. Comment vas-tu Chloé ?

– Très bien merci. On va se revoir très souvent on dirait.

– T’es déçue ?

– Non… Je l’espérais même de tout cœur. La porte s’ouvre.

– Mademoiselle Gadou, si vous soulez bien me suivre.

– Bien sur Madame.

Le regard qu’elle m’a lancé ! Je ne suis pas fou. Elle me fait du charme. J’appelle Amy.

– Chérie…

– Salut toi ! Bien dormi ?

– Yep ! les Gars de BCOM, m’ont appelé !

– Eh ben ça été rapide ! Alors ?

– j’y suis en ce moment, je m’apprête à signer mon contrat…

– Dieu soit loué ! trop heureuse bébé ! On se voit ce soir donc ? On aura deux évènements à fêter !J’ai été choisie pour faire partie de la délégation du prochain congrès international de Médecine à Dubaï.

– Trop cool et c’est quand ?

– Dans trois jours le départ.

– Ah oui ? Et c’est maintenant que tu me le dis ? pour combien de temps ?

– On en reparle ce soir bébé, si tu veux bien ! je dois y aller. Bisous. Je t’aime.

– Oui…Moi aussi. Bisous.

Je n’aimais pas qu’elle parte comme ça.

– Mr Koity ? La Directrice vous attend.

– Merci.

Le projet sur lequel nous devions travailler était très important. Il s’agissait de préparer la campagne de pub d’une nouvelle société de téléphonie mobile. Les enjeux étaient énormes et la directrice voulait qu’on commence dès le lendemain. J’avais envie de passer le plus de temps possible avec Amy avant son départ. J’ai donc décidé de passer les deux jours suivants chez elle.

– Eh , T’es-la …

Elle referma la porte de l’appartement. Elle posa son sac sur la table et vint me retrouver dans le canapé. Il y avait tellement de délicatesse dans ses baisers. J’adorais son parfum. Elle s’était à moitié étendue, la tête sur mon torse. Elle avait fermé les yeux. – hm ça sent bon ! Qu’est ce qu’il y a au menu du chef ce soir ?

– « Un Marc amoureux qui fait sa demande en mariage à la femme qu’il aime ….»

– très drôle ! a-t-elle dit sans ouvrir les yeux.

Je n’ai pas réagi.

– Non… t’es sérieux ? Elle s’était levée, les yeux écarquillés.

– « … et qui n’attend que sa réponse »

– Ok ! a-t- elle répondu en riant. Des larmes s’échappèrent de ses yeux.

Nous avons mangé et passé la plus belle nuit de toute ma vie.

Cela faisait bientôt 3 semaines que Amy était partie. Et au travail ça devenait un peu difficile de se concentrer. Chloé ne cachait pas le moins du monde son intention de me séduire. Malgré cela, elle renvoyait une idée de mystère. Et à vrai dire, je commençais à être influencé pas son petit jeu. J’avais entendu quelque part que discuter avec la tentation, c’était être sur le point d’y céder. Et j’en étais franchement là. Mais bon, j’allais bientôt me marier et ce n’était pas le moment de m’éparpiller. Et puis, mélanger travail et plaisir…

Comme pour me pousser à bout, dans l’esprit du projet sur lequel on travaillait, la boite avait décidé d’emmener l’équipe du projet à Assinie, pour assurer la bonne organisation d’une conférence de presse. Le lancement de la campagne de pub la Société de téléphonie mobile devait s’y tenir. Ce n’était que le temps d’un week-end, mais j’avais l’impression que j’allais me mettre dans une situation bien compliquée… J’espérais que cette première journée ne se termine pas.

Il était 21 h quand j’ai fini de prendre ma douche. J’avais la possibilité de sortir passer toute la soirée dehors pour éviter qu’elle ne me trouve au cas où elle viendrait frapper à ma porte. Mais j’étais là, sur mon lit, devant la télé que je ne regardais pas vraiment, zappant frénétiquement. Je crois que je l’attendais… Quelqu’un a frappé à ma porte. J’aurais aimé être attaché pour ne pas pouvoir bouger. Mais tout ceci me semblait plus qu’inéluctable. J’ai ouvert la porte.

– Salut. Je vois que tu ne dors pas… je te dérange ?

– Euh …non. Tu veux rentrer ?

On n’était que tous les deux, l’étau se resserrait autour de moi. Elle s’était assise sur mon lit

– La conférence s’est plutôt bien passée non?  Elle cherchait à créer la conversation.

– Oui t’as raison, c’était bien.

Elle s’est levée, s’est dirigée vers la terrasse.

– T’as une belle vue de ta chambre…

Je l’ai suivie. J’en pouvais plus. Je me suis rapproché. J’ai posé mes mains sur ses hanches…Elle a frissonné à leur contact. Ses lèvres étaient voluptueuses.

Celles d’Amy sont plus fines, ai – je pensé. On était sur le lit, toutes mes caresses lui arrachaient des cris, qu’elle tentait d’étouffer. Ca y est je suis lancé Je m’en veux, mais je n’ai pas la force d’arrêter. Je déboutonne son chemisier quand soudain mon téléphone s’est mis à sonner. J’ai ouvert les yeux.

– Allo ?

– Allo bébé…t’es où ?

– Euh…à la maison.

– Dis tu pourrais passer à la pâtisserie, chercher le gâteau de Michèle. Elle n’a pas pu le récupérer a temps.

– Pas de soucis…

– Merci mon cœur, je t’attends d’accord ? Bisous.

– Bisous.

– Chauffeur, Garez vous là s’il vous plait.

FIN

Tags : , , ,

Classés dans :

Cet article a été écrit par Daphney Tarek

Previous Post Next Post

Comments (5)

  • Symphonie
    Symphonie 30 août 2012 à 15 h 14 min

    le lecteur retient son souffle, ne comprend pas toujours bien ce qui se passe, mais ne peut pas s’arrêter de lire, très belle histoire Daphney.
    petit hic: j’ai trop l’impression que tu es pressée d’arriver à la fin de ton histoire, les actions sont rapides, un peu brusques.
    Je te souhaite bonne continuation et j’espère lire d’autres histoires bientôt.

     Reply
    • Daphney Tarek
      Daphney Tarek 30 août 2012 à 18 h 05 min

      je te remercie Symphonie pour ta critique . j’ai essayé à travers l’histoire d’exprimer les pensées des personnages sur le moment , un peu comme si j’assistais à la scène et que je pouvais lire dans leurs pensées instantanément .c’est ce qui m’a valu surement d’être parfois brusque dans ma façon de rendre les choses. j’essaierai de faire autrement les prochaines fois . Merci encore.

       Reply
  • Danielle Manda 31 août 2012 à 14 h 52 min

    Dreaming really? mdrr Daphney tu nous a eu lool mais c’est comme les autres l’ont dit .. moi je me perds un peu dans l’histoire parce que tu la raconte trop vite je dirai.. ça même fait penser à un roman photo! l’histoire est très belle et on attend de te lire prochainement..

     Reply
  • Mivek DK 3 septembre 2012 à 15 h 26 min

    HUM… j’avoue que j’avais presque pas compris la fin: il rêve dans la voiture le menant à la maison après l’entretien, c’est ça???
    sinon, comme les autres l’ont dit; tu écris bien mais les scènes sont brusques.on s’y perd un peu; on est obligé d’être très attentif pour suivre le fil de ton histoire…

     Reply
  • KONE-YOHA Eliphas 12 septembre 2012 à 14 h 34 min

    Quoi????? Ce n’était qu’un rêve quoi? ben malheureusement pour lui hein…lol

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Daphney Tarek