About Author

Wonseu

AMA DJAFOULE

novembre 26, 2013 2:42 Publié par

Marcory gazoil, Yopougon rue princesse, Treichville rue 12, Bietry, Zone 4, si tu ne connais pas Ama Djafoule c’est que tu es un « gaou » et ton apogée vers la « gnatanasie » n’est pas loin. Qui ne connait pas Ama Djafoule à Abidjan ? Celle même devant laquelle les plus grands du pays se sont mis à genoux pour ne pas dire qu’ils ont débarrassé le sol des microbes à force de l’avoir lapé.

Ama Djafoule est belle. Beyoncé n’oserait pas rivaliser avec sa taille de guêpe et bien qu’elle ait le même front que Rihanna, elle assume mieux le sien. Ses lèvres ? N’en parlons pas, elle est la conseillère particulière d’Angelina Jolie pour l’entretien. La plus belle parmi les mannequins des grands magazines de mode a des jambes insignifiantes face à celles d’Ama. Ama Djafoule a tout ce qu’il faut, là où il faut et comme il faut.

Ah Ama Djafoule ! Quelle fortune n’ont-ils pas déboursé pour elle ? Voitures, maisons, bijoux etc. Allez à Yopougon Siporex, elle possède toute une rue de magasins. Ama Djafoule n’allait pas dans n’importe quel endroit, ne se faisait pas inviter par n’importe qui. Alors quand se fut au tour de Roland le jeune « cabiniste » du quartier, la réponse ne fut pas étonnante.

-Écoute mon petit, là ou je marche tu ne peux même pas courir pour m’y rattraper.

-Mais Ama moi je t’aime, je peux t’offrir tout ce que tu ve…

-Ah! Tais-toi donc. Toi comme ça, un « rienneux » que peux-tu m’offrir que je n’ai déjà ?

-Mon amour Ama!

-Ahahaha ! L’amour ? C’est quoi l’amour, tu penses que c’est l’amour qui me fait vivre ? A cause de tes 200, 300 tu gagnes dans ta minable cabine là tu penses qu’on est pareils ? Écoute si tu ne t’éloignes pas de moi tout de suite, la gifle que tu recevras te fera rendre visite à D’Artagnan.

-Hum Ama un jour tu reviendras vers moi !

-Un jour, un jour. Un jour rien ici va-t-en, imbecilatre de sodium comme ça.

Et c’est de cette façon qu’Ama Djafoule envoyait balader tous ses prétendants. En tout cas, ceux qui n’avaient pas les moyens de leur politique selon elle.

Les fêtes de fin d’année approchaient et Ama Djafoule passait en revue ses potentiels portefeuilles.

« Mais Jean, cela va faire plus d’une heure que je l’appelle mais rien. Faut pas qu’il me double cette année là hein. Je compte trop sur lui. D’habitude quand il m’appelle pour que j’aille rouler mes reins j’accours et il fait sortir toutes ses 115 dents pour me donner, mais à mon tour il ne décroche pas. De toutes les façons j’ai toujours mon 5 ème pneu qui est là. Si Jean ne m’arrange pas Jules pourra faire l’affaire. Celui-là il est tellement amoureux, il commence à m’énerver même. Mais bon, tant que son jus n’est pas fini je vais presser l’orange ». Et c’est comme ça qu’Ama Djafoule parlait de tous ses amants.

Un jour alors qu’elle faisait un déhanché d’enfer sur des talons 245 cm, une coupe à la Tina Turner, sa poitrine indiquait 15H50, son postérieur n’en parlons pas, l’été y était rude, Ama Djafoule fut accostée par un élégant monsieur. Son sang ne fit qu’un tour, il était beau, digne d’un descendant d’apollon.

« Jackpot pensa-t-elle, j’ai eu mon yaourt grotto. »

Ils échangèrent les cartes de visites et se donnèrent rendez-vous dans la soirée. En plus on était le 31 décembre. Miracle !!! cria Ama Djafoule. Pendant qu’elle s’apprêtait pour sa soirée elle imaginait tout ce qu’elle ferait à ce charmant monsieur.

Quand elle sortit de chez elle, tout le monde la mangeait du regard. Ama Djafoule était « zango ». Ce soir elle allait tuer pour tuer. C’est à cause d’elle que le Molare a chanté « Mourage ».

Son décolleté rouge sang mettait son balcon en valeur. C’était en hommage à Ama Djafoule que Gadji Céli  avait chanté « Femme de Feu » . Sa démarche donnait une fonction polynôme au cube. Le bruit de ses talons était plus fanfaronnant que celui de Monique Seka, ce n’était pas de la « Sekamania » mais de la « Djafoulemania ».

Elle arriva au point de rendez-vous 30 minutes après, histoire de se faire désirer. Après un bon dîner aux chandelles ils prirent la direction de l’Hôtel « C’est si bon ». Dans son esprit Ama Djafoule se voyait déjà entrain de « dja » son bel inconnu.

Alors qu’elle se mettait en tenue d’Eve dans la chambre d’hôtel, son amant lui posa une question anodine.

-Ama Djafoule, lis-tu souvent les journaux ?

-Moi ? Que vais-je faire avec ces foutus moulins à parole ? J’ai mieux à faire.

Il lui répondit avec un sourire. Sur un journal qui était posé sur la table basse, il y avait inscrit en gros titre : LE RICHISSIME José BALLO trouve la mort dans un accident de voiture. Et tenez vous bien, la photo n’était autre que celle du bel amant d’Ama Djafoule. Quelle ne fut la surprise de cette dernière quand il lui montra le journal.

La soirée promettait d’être palpitante.

Tags : , , , ,

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Wonseu

Previous Post Next Post

Comments (8)

  • Josya Kangah
    Josya KANGAH 26 novembre 2013 à 18 h 03 min

    On dirait que les gens se sont passé le mot pour ne nous servir que des histoires inachevées ces temps ci hein!

    Hum, en tout cas c’est bien écrit, c’est fluide mais la fin est un peu « molle ». Ama aurait mérité une bonne leçon à mon avis.

    Merci Wonseu

     Reply
  • Licka choops 26 novembre 2013 à 18 h 33 min

    moi je ne sais pas mais l’histoire ne m’est pas étrangère! je ne sais pas pourquoi, tu l’a sur ton blog? Ou c’est parce que ces un sujet beaucoup exploité? Quoi qu’il en soit moi j’ai bien aimé la fin à la difference des autres et j’aimerais demander c’est quoi qu’ils nomment de fin?

     Reply
    • Tanya Gourenne
      Tanya Gourenne 26 novembre 2013 à 19 h 16 min

      Comme Licka, l’histoire ne m’est pas etrangere. Je me suis meme demandee si elle n’a pas deja ete publiee sur le site. Ceci etant, WONSEU, ta plume est tres entrainante. L’histoire est vivante. Et pour ne pas parler de fin, je dirais que je reste sur ma faim…

       Reply
  • Wonseu
    Wonseu 28 novembre 2013 à 11 h 12 min

    Merci Josya & Hope 🙂
    Vous n’avez pas tort Licka et Tanya, l’histoire a deja été publiée sur mon blog 🙂
    Merci à vous

     Reply
  • Joh 30 novembre 2013 à 4 h 24 min

    je reste également sur ma faim… qu’elle est l’adresse de ton blog? je souhaiterais lire tes autres publications.

     Reply
  • Pascaline Ahissi 5 décembre 2013 à 12 h 30 min

    merci j’ai beaucoup apprécié

     Reply
  • ZESMO 29 juin 2015 à 12 h 28 min

    J’avoue le dénouement est sans leçon véritable j’aurai aimé qu’Ama en revienne entièrement métamorphosée rendant témoignage constituant ainsi un TEMOIN VIVANT pour les êtres de sa vision.

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Wonseu