About Author

Insolite Girl

ADJOUA LEBEOUF (2)

décembre 7, 2014 3:50 Publié par
Le coup de feu en l’air fit fuir les passants et si je voulais avoir la vie sauve, malgré ma grande peur, il me fallait ne pas bouger. La dame en question se rapprochait au fur et à mesure avec derrière elle, ses enfants, toujours le flingue pointé sur moi. –      vous ne me connaissez peut-être pas mais moi si ! Je vais faire court ! A cause de vous mon mari ne trouve plus de temps pour moi et nos enfants! Nous sommes une famille qui se veut soudée ! Cela fait exactement un mois que mon mari est introuvable et injoignable…nous sommes sans nouvelles de lui et n’avons rien à nous mettre sous la dent… Je vais vous buter pour trouver la paix dans mon foyer… Dit la dame en pleurant. –      S’il vous plait madame, posez votre arme ainsi, nous pourrions parler comme des personnes civilisées, négociais-je. –      Civilisées vous avez dit ? Comment une dame qui se dit civilisée peut priver une femme et ses enfants de l’être qui leur est cher ? Les enfants dorment et se réveillent sans voir ni entendre leur père !! Je ne travaille plus et même l’argent pour nous nourrir, mon mari ne nous en donne plus depuis belle lurette. Je suis essoufflée financièrement en plus de tout ce qu’il nous fait subir. Les affirmations de cette dame blessée, en manque d’amour et surtout la peine que je lus sur le visage de ces petits innocents me firent frémir. Un sentiment de peine mélangé à de la colère envahirent mon être. Pas un mot ne sortit de ma bouche. Je restai pantoise devant cette dame effondrée. Comment lui dire que ‘’notre amour’’ n’était qu’un pauvre affabulateur ? Un homme qui ne méritait aucunement l’une de nous ? Comment lui expliquer que j’ai été aussi trahie et blessée aux tréfonds de mon être ? Comment lui dire que nous étions fiancés et parlions même mariage ? Avec son arme pointée sur moi c’est sûre qu’elle appuierait sur la gâchette si j’essayais de lui dire tout ceci… cette situation honteuse devant laquelle je fus impuissante finit par me faire pleurer. Je ne m’étais jamais sentie aussi ridicule que ce jour là. Comment n’avais-je pas pu m’en rendre compte ? Il était si parfait à mes yeux ! Il était pour moi l’africain qui faisait l’exception car pour avoir fréquenté le milieu black, je savais qu’ils avaient tendance à avoir plusieurs copines en plus de leurs femmes légales. Une manière d’affirmer qu’ils sont ‘’ garçons’’ d’après eux… J’avais eu la preuve que les africains étaient tous les mêmes ! Congolais, Rwandais, Maliens, Guinéens et surtout Ivoiriens qui sont des dons Juans. Pour éviter que la police vienne arrêter la pauvre dame, je tentai une dernière fois de lui faire ranger son arme et lui proposai de me suivre dans mon appartement, chose qu’elle fit sans se faire prier. Puis, devant un grand verre d’eau bien fraiche, elle m’expliqua son histoire… – Mes parents et ceux de Patrick étaient de très grands amis. Depuis  petits, ayant le même âge et fréquentant le même établissement, nous étions tout le temps ensemble. Nous allions à l’école ensemble, partagions nos repas, nous nous disions nos plus grands secrets… des inséparables quoi ! me racontait-elle avec un petit sourire en coin avant de continuer. Les parents nous appelaient déjà les petits mariés. Je dois dire qu’on s’aimait beaucoup… N’ayant connu d’homme, je me réservais pour lui. On avait décidé quand on était adolescents de ne passer à l’acte qu’après le mariage…Puis de fines larmes commencèrent à envahir son si beau visage. J’avoue qu’il m’avait fait des infidélités et me demandait toujours pardon lorsque je le prenais en flagrant délit…Puis, j’ai fini par me dire que les hommes étaient ce qu’ils étaient et que ce qui comptait c’était notre union, notre amour. Ensuite, lorsque Patrick a commencé à travailler, il entreprit les démarches du mariage. Les mariages coutumier, civil et religieux ont été célébrés et quelques mois après, il s’envola pour Paris car il y avait été débauché par une compagnie. Ne voulant pas rester seule au pays et voyant ma place menacée, j’entrepris de rejoindre mon mari. Cela fait maintenant dix ans que nous sommes mariés et avons trois enfants. Plus la bonne dame me parlait, plus mon cœur se serrait. Comment pouvait-on faire du mal à une dame aussi soumise, aussi polie et surtout aussi belle ? Nous échangions nos contacts et je la déposai chez elle après lui avoir expliqué les faits et promis que je ne reverrais plus son mari…arrivée devant le portail du couple, quelle ne fut pas la surprise de Patrick lorsqu’il vit sa femme et ses enfants en ma compagnie ? Pris de panique, avant même que l’une d’entre nous n’ouvre la bouche, il couru comme un fou vers le pont piéton du quartier menaçant de se jeter dans le lac Marouche. Apeurés nous courûmes vers lui. –       Mais qu’est ce que fais Patrick ? ne commets pas de bêtises voyons ! le supplia sa femme. –       S’il te plait Patrick, personne ne veux te juger et te faire de mal, repris-je, tu as de magnifiques enfants, une adorable femme. Tu veux donc te suicider pour les laisser dans le désarroi ? Ils ont besoin de toi regarde-les ! regarde-les et dis-moi ce que tu lis sur leurs visages ! –       Vous êtes sûres que vous n’avez rien comploté contre moi ? Snif ! je ne vous mérite pas…disait-il épris de honte. –       Nous ne t’en voulons pas n’est-ce pas les enfants ? Non papa ne t’en voulons pas…nous voulons juste que tu reviennes à la maison. répondit Yann l’ainé de ses enfants les yeux inondés de larmes. S’il te plait papa ne te jette pas à l’eau nous avons besoin de toi s’il te plait ! (A suivre)
Tags :

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Insolite Girl

Previous Post Next Post

Comments (4)

  • Mireille Silue 8 décembre 2014 à 20 h 24 min

    Lol un infidele ehonte ! Non seulement tu mens, tu trompes et puis tu veux te suicider? J’aime la fluidite de ton texte Insolite. J’attends la suite, et bonne continuation.

     Reply
  • KABA Kouda 9 décembre 2014 à 8 h 27 min

    Hummmm quel honte!!! pfff infidèle notoire.

     Reply
  • MONSIEUR PØCKPÄ 26 février 2015 à 12 h 58 min

    Fluide et intriguant , comme je les aime

     Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Insolite Girl