About Author

pticoeur

Adieu!

mars 10, 2015 2:45 Publié par

Je les voyais s’affairer autour de mon corps j’avais envie de tous les chasser. Ce ne sont que des hypocrites. Et ma femme dans tout ça ?

Je lui décerne le prix de la meilleure actrice.

Si seulement vous la voyiez pleurer, on aurait dit qu’elle se vidait de toutes les larmes de son corps. Bizarrement, j’étais habité par un sentiment de pitié à son égard. Elle avait su durant toutes ces années garder ce lourd secret.

Après 8ans de vie commune, c’est de cette façon qu’elle me remerciait ?J’aurais aimé demander à Dieu de la punir mais, quel plaisir en tirerais-je ?

Dieu le père n’a-t-il pas lui-même demandé de pardonner ? Je ne saurais m’en aller avec toute cette rage dans mon cœur.

Oh père éternel ! Daigne prendre pitié du pauvre pécheur que je suis et m’enlever toute cette haine du cœur.

Je n’aimerai pas continuer à errer dans ce monde de lâches. Je regrette d’être rentré plus tôt du boulot ce jour.

Si j’avais pris la peine de terminer le rapport pour mon patron, je n’aurais pas assisté à cette honteuse scène.

Si j’avais été au bistrot avec mes potes comme d’habitude, je n’en serais pas là actuellement.

Si seulement…

Je n’arrête pas d’éplucher l’éventail d’éventualités qui m’auraient évité de me trouver dans cette situation.

Mais, ce qui devait arriver arriva. Et puis, qui peut échapper à son destin ?

On n’échappe pas au destin. Quelque soit ta situation financière ou ton poste dans la société, tu ne pourras échapper à ton destin.

Je commence maintenant à me rappeler peu à peu de ce qui s’est véritablement produit ce mardi soir.

Sentant mon épouse un peu distante ces derniers temps, je décidais de rentrer plus tôt du travail afin de passer plus de temps avec celle qui faisait accélérer mon rythme cardiaque rien qu’à la voir. Je ne vous parle même pas de ce que je ressens chaque fois que j’effleure sa peau. Elle est d’une beauté légendaire qui fait se retourner tous les hommes en la voyant passer. Elle faisait ma fierté. Mes amis, ma famille, mon entourage tout entier ne tarissait d’éloges à l’égard de mon épouse. En fait, Aicha est d’origine malienne. Nous nous sommes rencontrés lors d’un de mes voyages d’affaires pour concrétiser un projet avec des partenaires au Mali. Du haut de ses 1m87, elle avait la grâce d’une gazelle et les traits d’une biche. Elle a tout de suite retenu mon attention et depuis nous ne nous sommes plus jamais séparés.

Je n’ai jamais aimé autant que je l’aime. Pour elle, j’ai même accepté de me convertir à l’islam afin de l’épouser coutumièrement comme le recommandais sa famille. C’est vrai qu’on a l’habitude de voir la femme suivre son homme dans ses choix mais moi, je n’ai pas lésiné sur les  moyens pour la voir devenir mienne.

Ce soir là, je passai chez le fleuriste, je lui pris des violettes. Puis, je repris le volant en direction de la maison.

Une fois à la maison, j’avais hâte de serrer ma gazelle dans mes bras et la sentir tout prêt de moi. Je pris donc les escaliers lorsque j’entendis deux personnes se disputer. Les voix venaient de la chambre conjugale. Je m’approchais de là lorsque j’entendis un homme qui demandais à Aicha le suivre en Europe avec leurs enfants maintenant qu’elle avait fini de me ruiner à mon insu.

Oulaaaaah !!! Je n’en revenais pas. Il fallait qu’elle m’en dise plus.

Je poussai alors la porte puis questionnai ma femme. Surprise de me voir, elle ne put placer un mot. L’homme se mit alors à tout m’avouer. Je n’en croyais pas mes oreilles.

Selon l’homme, Aicha serait son épouse légitime. Et nos jumeaux Kendrick et Laurel étaient de lui. Elle avait pour mission de me ruiner et le retrouver pour mettre le cap sur le Canada.

Toutes ces révélations m’affaiblirent, je ne pus empêcher mon cœur de ployer sous le poids de cette trahison.

Je fais maintenant partie des âmes qui errent encore parce que n’ayant pas pu évacuer toute cette haine. Mais, plus j’écris, plus je sens le poids de cette rancœur diminuer, je commence à me sentir léger comme une plume.

J’ai la nette impression que je ne vais pas tarder à quitter ce monde.

Ouf ! Je suis fin prêt. Enfin Dieu m’a entendu. Je vois enfin la lumière, j’y vois papa et maman qui m’y attendent les bras ouverts.

Tags :

Classés dans :,

Cet article a été écrit par pticoeur

Previous Post Next Post

Comments (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

pticoeur